Association Zaouia El Khadra : Paillettes et spiritualité pour célébrer la Nuit du destin

Association Zaouia El Khadra : Paillettes et spiritualité pour célébrer la Nuit du destin

L’association Zaouia El Khadra pour l’éducation et la culture ne rate jamais une occasion pour faire le bonheur des démunis ! Lundi 27 Ramadan, ses présidents, Latifa Boutaleb et Mohamed Bensouda El Wazir, ont offert, au siège de ladite association, une fête à l’occasion de la Nuit du destin, au profit d’une quarantaine d’enfants qui y reçoivent leur éducation. Une cérémonie qui demeurera gravée dans les esprits de ces petits poucets, notamment les filles, de par les moments de joie qui l’ont marquée.

Pour démarrer à chaud cette cérémonie, deux fillettes ont été installées dans une «ammaria» et devancées par un cortège de filles et garçons ayant sillonné des ruelles de l’ancienne médina pour faire un accès rythmé à l’association par des sons de bendir et chants des éducatrices qui y instituent. Le bonheur de ces petits se voyait davantage quand ils ont été rejoints par les initiateurs pour accompagner leur cortège le temps de quelques pas avant d’arriver au siège.

Une fois dedans, les fillettes installées à bord de la «ammaria» ont eu, d’abord, droit à un tour dans le patio des locaux bien garnis pour l’occasion. Ensuite, elles se sont déplacées vers une tribune pour être tatouées au henné au moment où d’autres filles l’ont déjà été avant la cérémonie. Parallèlement, les activités de la soirée n’ont cessé de s’enchaîner. En récitant du Coran, en interprétant des chants religieux et en adressant des prières au Prophète, que le salut et la bénédiction soient sur Lui, les enfants ont éprouvé un plaisir qu’ils ont partagé avec leurs parents, ainsi qu’avec les organisateurs qui exhibaient constamment une joie de par les dons qu’ils font à ces petits anges et leurs familles.

En organisant cette cérémonie, M. Bensouda et son épouse Mme Boutaleb cherchent non seulement à procurer le bonheur, mais aussi à inculquer les valeurs du jeûne aux petits. «Cette fête est également organisée pour apprendre les vertus du jeûne aux enfants dès leur bas âge», a précisé Mme Boutaleb avant la tenue de cette rencontre marquée également par la remise de cadeaux aux enfants de l’association et d’une chaise roulante à une femme démunie.

Et ce n’est pas fini! «Toute personne démunie ayant besoin de chaise roulante, voire de faire des séances d’hémodialyse, peut contacter l’association à cet effet. Cependant, nous nous réservons le droit de nous assurer, par nos propres moyens, de la véracité des cas qui nous sont soumis après livraison d’un certificat d’indigence», a déclaré le président de Zaouia El Khadra pour l’éducation et la culture qui offre, chaque année, des ftours au profit des démunis au cours du mois sacré.

La veille, le 26 Ramadan, M. Bensouda a célébré la Nuit du destin à sa manière. Après les «tarawih», des voix de madihines ont retenti dans les mêmes locaux. Lors de cette veillée, ils ont récité des versets coraniques et ont loué Dieu ainsi que Son Prophète, que le salut et la bénédiction soient sur Lui. Le moment le plus fort de la soirée était lorsque des imams et psalmodiateurs ont allié leurs voix à celles des madihines et aux rythmes de tboul pour procéder à une sorte de jedba accompagnée de louanges à Dieu et Son Prophète. Pour sa part, M. Bensouda, qui semblait apprécier l’ambiance, a tenu à s’y associer malgré son âge légèrement avancé. Ainsi la soirée s’est poursuivie entre louanges et prières jusqu’à l’aube. De quoi ressourcer son âme !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *