Benmoussa, un techno à L’Intérieur

Benmoussa, un techno à L’Intérieur

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a procédé, mercredi 15 février 2006 à Ifrane, à la nomination de plusieurs hauts responsables.
Ainsi, depuis hier, le ministère de l’Intérieur a un nouveau patron. Chakib Benmoussa, secrétaire général de ce département, un technocrate connu pour son efficacité et sa sérénité, succède à El Mostapha Sahel comme en a décidé Sa Majesté le Roi Mohammed VI. El Mostapha Sahel, titulaire du portefeuille de l’Intérieur depuis novembre 2002, a été nommé ambassadeur du Maroc auprès des Nations Unies en remplacement de Mohamed Bennouna. M. Sahel quitte l’Intérieur après plusieurs "faits d’armes": l’organisation des élections communales de 2003 et le rude processus d’élaboration et d’adoption de la loi sur les partis.
Moulay M’hamed Iraqi a été nommé wali de Diwan Al Madhalim. Il succède à Moulay Slimane Alaoui. Moulay M’hamed Iraqi, théologien de formation, a occupé plusieurs postes au ministère de la Justice dont celui de président de chambre à la Cour suprême. Agé de 74 ans et père de trois enfants, le nouveau wali de Diwan Al Madhalim.
Mustapha Terrab que Sa Majesté le Roi a nommé directeur général de l’Office Chérifien des Phosphates est diplômé du prestigieux MIT (Massachusetts Institute of technology). Il avait occupé plusieurs postes de responsabilité dont celui de directeur général de l’ANRT (Agence nationale de réglementation des télécommunications). Driss Benhima, qui était jusque-là aux commandes de l’Agence de développement des régions du Nord se voit confier celles de la Royal Air Maroc. Le remplaçant de Mohamed Berrada. Polytechnicien, Driss Benhima est ex-ministre, ex-wali de Casablanca et ex-patron de l’ONE. A l’Agence de développement des régions du Nord, M. Benhima cède le poste de directeur général au jeune Fouad Brini, ingénieur en micro-électronique, ex-cadre d’IBM et de Bull Maroc. Sa Majesté le Roi a procédé également à un important changement dans la direction du paysage médiatique national en nommant Fayçal Laâraichi PDG de la SOREAD-2M.
Cette nomination intervient au lendemain d’une consultation du CSCA (conseil supérieur de la communication audiovisuelle) au Souverain et qui se prononce pour la constitution d’un pôle audiovisuel public. Le poste de PDG de cette société a été occupé jusque-là par Mostafa Benali, successeur de Noreddine Saïl.
Younes Maamar, lui, succède à Ahmed Nakouch à la direction Ggénérale de l’Office National d’electricité (ONE). Le nouveau titulaire de ce poste est un spécialiste des finances et des affaires avec de solides références en Afrique. Mohamed Wakrim cède la place et le poste à Anas Alami nommé par Sa Majesté directeur général de Barid Al Maghrib. M. Alami était à la tête d’Upline Securities, une société boursière.
Ces nominations interviennent pour donner un nouveau souffle à plusieurs secteurs et organismes de premier ordre dans le Royaume surtout en matière de transport aérien, du secteur énergétique et un champ audiovisuel appelé à faire face à de nouvelles donnes avec une libéralisation en chantier. C’est ce dernier secteur qui aura connu d’ailleurs une série d’événements lors des derniers mois avec notamment la signature des cahiers de charges de 2M et de la SNRT et un contrat-programme entre cette dernière et le gouvernement qui injectera dans cette nouvelle structure pas moins que 2,5 milliards de dirhams. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *