Bennani : «E-learning, un outil-clé de réussite»

Bennani : «E-learning, un outil-clé de réussite»

ALM : Vous avez réalisé une étude sur le téléenseignement au Maroc. Cette méthode est-elle toujours à l’état embryonnaire ?
Samir Bennani : En fait, c’est depuis 1999 que notre équipe RIME (Réseaux informatiques, modélisation et e-learning) a entamé ses travaux de recherche dans le domaine du télé-enseignement ou e-learning. A l’époque, le téléenseignement était lui-même à un état encore embryonnaire, et en particulier au Maroc, vu d’un côté que la diffusion de l’Internet au niveau national était très limitée, et surtout la puissance du réseau ne permettait pas la transition de documents multimédia sur le Net avec un temps de réponse adéquat. Aujourd’hui, on peut dire que le support pour un apprentissage à distance est raisonnable au niveau national, et les conditions techniques nécessaires à la diffusion de ce mode d’apprentissage sont réunies. A noter que la plupart pensent que le téléenseignement est la solution miracle et économique qui pourra régler rapidement tous leurs problèmes de formation. Alors qu’il faut noter que pour obtenir un apprentissage de qualité, et qui peut remplir les objectifs d’efficacité, la mise en œuvre du projet de téléenseignement s’avère complexe et nécessite de l’organisation, des ressources et un environnement adapté.

Quels sont les obstacles qui entravent son développement au Maroc ?
La mise en œuvre d’un projet de téléenseignement s’annonce lourde en organisation et en diversité de ressources. En effet, la conception et la mise en place complète d’un contenu impliquent plusieurs acteurs et nécessitent des ressources humaines et matérielles importantes de production et de diffusion. Leur introduction dans la formation initiale et diplômante nécessite aussi quelques dispositions : la formation des auteurs et des tuteurs, la mise en place d’équipes de conception, de développement et de déploiement de cours. Ces équipes devront disposer de moyens informatiques multimédias évolués. Le déploiement  des cours nécessite du matériel, du logiciel et une structure télécoms, accompagnés d’une plate-forme pour la gestion des apprenants, des cours, des enseignants, des inscriptions…

Vous êtes professeur habilité au département informatique à l’Ecole Mohammadia d’ingénieurs et vous préparez un projet de formation e-learning. En quoi consiste ce projet ?
Au niveau de l’EMI, on peut distinguer deux grandes actions. La direction prépare la mise en place d’un centre de formation multimédia, doté d’une plate-forme de téléenseignement et de ressources humaines et logistiques en vue de la diffusion. Le projet mettra également en place des cursus de formation à distance, en collaboration avec des universités partenaires. Au niveau du laboratoire RIME, une équipe nationale d’enseignants-chercheurs et de doctorants (15 membres), réalise des travaux de recherche et développement dans les domaines associés au téléenseignement. Dans ce sens, un projet ambitieux est tracé pour les trois années à venir, et dont les moyens de financement sont en négociation. Il s’agit de la mise en œuvre d’un centre national de téléenseignement libre, intégrant les techniques de l’ingénierie pédagogique, du tutorat et de l’évaluation des apprenants, pour la conception, le développement, la réalisation ainsi que le déploiement de contenus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *