Buveurs au volant: Vous serez contrôlés !

Buveurs au volant: Vous serez contrôlés !

Les  alcootests entrent enfin en piste. Mardi, le ministre délégué chargé du transport, Mohamed Najib Boulif, a annoncé le début de l’opération  de contrôle d’alcoolémie au volant. 

Une annonce bien tardive. En effet, le ministre  avait déclaré au mois de  mai dernier lors d’un séminaire sur «Les dangers liés à la consommation des stupéfiants et à l’alcool au volant» l’entrée en vigueur des alcootests durant l’été.

Si jusque-là, cette mesure tarde à voir le jour, son application dans les prochains jours pourrait réduire le nombre des accidents sur nos routes sachant que 30% sont dus à la consommation de stupéfiants et de l’alcool. Encore faut-il que les conducteurs déclarés positifs soient  conduits au commissariat. Cette mesure qui vise à lutter contre la conduite en état d’ébriété devrait permettre d’effectuer 200.000 contrôles chaque année.

Au Maroc, le taux d’alcool expiré dans l’air par un conducteur doit être inférieur à 0,10 milligramme par litre. En cas d’analyse médicale, le taux d’alcool dans le sang ne doit pas atteindre le seuil de 0,20 gramme par litre. Le conducteur devra, dans un premier temps, souffler dans un éthylotest et s’il se révèle positif, il faudra alors recourir à l’éthylomètre, qui permettra de mesurer avec précision la teneur en alcool dans le sang.

Rappelons que la conduite sous l’emprise de l’alcool est sanctionnée par le Code de la route. Le contrevenant risque une amende de 5.000 à 10.000 DH et/ou une peine d’emprisonnement de 6 mois à un an ainsi que le retrait du permis de conduire pour une période allant de 6 mois à un an. En cas de récidive, l’amende et les autres sanctions sont doublées.
Pour lutter contre ce fléau, M. Boulif a pris plusieurs mesures parmi lesquelles figurent    l’achat de 200 nouveaux radars et le renforcement des opérations de contrôle et de suivi des réseaux et des centres de contrôle technique.

Cette année, les routes ont été moins meurtrières. Selon les dernières statistiques du ministère délégué chargé du transport, le nombre de morts et de blessés graves et légers a connu une baisse importante durant les huit premiers mois de 2014. Ainsi, le nombre d’accidents mortels a reculé de 5,82% et celui de morts de 7,97%, soit 1.941 et 2.218 respectivement.

Quant aux blessés graves, leur nombre s’est chiffré à 6.192, soit une baisse de 14,36% sur la période allant de janvier à août 2014. Durant le mois d’août, le ministère de tutelle a relevé une baisse de 14,48% du nombre des morts dans des accidents   contre une diminution de 24,52% du nombre de blessés graves et de 1,75% du nombre de blessés légers.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *