Carrières et emplois : Le coaching, vecteur d’efficacité

L’organisation du monde du travail obéit désormais à des critères qui reposent sur une appréciation moderne des relations. Celles mettant en cause les dirigeants aux employés a connu un revirement significatif. La productivité s’en est trouvée améliorée.
En revanche, celles entre collaborateurs ou un collaborateur avec une situation donnée restent trop souvent subjectives. Un geste déplacé, un mot de trop est c’est la guerre des tranchées qui se déclare. Seul, il demeure difficile d’appréhender l’origine du problème. Aussi, certains modes d’intervention à travers un travail «psychanalytique», oeuvrent dans le sens de l’évolution souhaitée.
La première lettre des ressources humaines de Manpower Maroc a consacré le numéro du mois de juillet à une technique particulière de management « le coaching ». Par définition, il s’agit d’un mode d’accompagnement visant le développement des aptitudes, de l’adaptation aux situations nouvelles, de la prise de décision et surtout de la résolution des difficultés. Toutefois, le coaching n’entre pas en application lorsque les compétences ne relèvent pas du domaine strictement technique. Le document de Manpower Maroc souligne à titre introductif que : «le coaching permet de cerner et de définir des problèmes et c’est le coaché qui est amené à les résoudre». On apprend également que : « le coach joue le rôle d’observateur objectif et assiste le coaché en accoucheur, mais n’apporte pas pour autant des solutions».
En effet, le coaching focalise essentiellement sur le développement de l’autonomie et non la reproduction de modèles préétablis. Lorsqu’une entreprise requiert les services d’un coach. Ce dernier va porter une attention particulière à détecter les points problématiques ou posant des difficultés. Il va ainsi soutenir son client dans l’élaboration de ses propres solutions. Opérationnellement, la prestation s’articule autour de méthodes sur la base d’entretiens. Le concept d’écoute active reste la pierre angulaire de la procédure, il comprend des séances de questions et des reformulations.
Ce travail aide à affiner les analyses du client, et surtout à l’amener à percevoir de nouvelles réponses à ses attentes. L’individu seul face à ses préoccupations n’arrive toujours pas à voir le bout du tunnel, c’est une question de «disponibilité de l’esprit».
Aussi, cette méthode trouve toute son acuité, elle permet une mobilisation pendant un certain temps et de focaliser toute l’attention sur un point particulier ou prêtant à confusion.
Cette méthode ne s’intéresse pas exclusivement aux dirigeants des entreprises. Tous les collaborateurs opérant dans n’importe quelle entité peuvent recourir aux services d’un coach. Ils peuvent bénéficier de la présence d’un interlocuteur. Mais, d’une présence active, qui assure une concentration sur le sujet à traiter.
Il faut dire que l’intérêt principal de cette intervention réside dans la neutralité de l’intervenant, puisqu’il reste en dehors des relations professionnelles et encore moins personnelles avec ses clients. Un sens profond de l’éthique et de la déontologie est vivement souhaitable de la part du coach.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *