Casablanca au rythme du MTT

Après l’étape de Tanger, qui a été un succès, le Maroc Telecom Tour s’est installé depuis jeudi 17 juillet sur le site de la plage de Sidi Abderrahmane, à Casablanca, où il devrait rester jusqu’au 20 juillet. Les visiteurs devraient être nombreux cette année si l’on en juge par le taux de fréquentation enregistré lors de la première halte dans la Ville du Détroit, qui s’est tenue du 5 au 13 juillet. Pas moins de 25 000 visiteurs par jours répartis entre les matinées, les après-midi et les soirées. A partir de 9h00 et jusqu’à 22h00, les Casablancais vont vivre au rythme des loisirs, du sport et de la culture. Quad, banane aquatique, structures gonflables, chasse au trésor, mini triathlon, beach soccer, projection de film, pièce de théâtre, concerts (dont celui de Simon Says), ateliers dédiés à la préservation de l’environnement ou à la pratique de l’Internet, le village est conçu pour offrir une large palette d’activités propres à séduire les plus petits comme les plus grands. Et pour permettre à tous de participer à cette grande aventure, l’entrée du village et l’accès à l’ensemble des activités sont entièrement gratuits. Dans la capitale économique, les organisateurs s’attendent au même engouement qu’à Tanger où des milliers de personnes, particulièrement les enfants ont pu participer gratuitement à de nombreuses activités conçues pour offrir des sensations, beaucoup de bonheur et de plaisir. Les soirées ont été l’occasion d’assister à des spectacles renommés comme la pièce de théâtre «Hada n’ta» jouée par la troupe nationale du théâtre Mohamed V avec Mohamed El Jam, de découvrir le chef d’oeuvre de Mohamed Ismaïl «Et Après…», primé au festival du film d’Oujda et de reprendre en choeur les succès de Simon Says dont «Karima» et «Ya hbiba », encore gravés dans toutes les mémoires. L’inauguration du MTT 2003 a été également marquée par des actions de sensibilisation à la protection de l’environnement avec, notamment, l’opération «Plages Propres » à Tanger et des ateliers consacrés au recyclage des déchets et au traitement de l’eau, et la vulgarisation de l’outil Internet à travers le Cyberbus de Maroc Telecom où chacun a pu s’initier à la navigation sur Internet.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *