Clôture de la 109ème assemblée mondiale de l’UIP

Dans une déclaration à la presse, le président de la Chambre des Représentants et chef de la délégation marocaine ayant participé à la 109ème assemblée de l’Union interparlementaire ( UIP), Abdelouahed Radi, s’est félicité du dynamisme et de l’intensité de la participation de cette délégation à l’Assemblée, les parlementaires marocains ayant marqué de leur présence l’ensemble des groupes et commissions de la réunion. M. Radi a rappelé comment cette assemblée constituait une « première » dans la mesure où pour la première fois (et conformément à la décision prise dans ce sens par la conférence de l’UIP à Santiago, Chili), les travaux de la Conférence se sont déroulés au sein de comités spécifiques, plutôt que dans le cadre des habituelles sessions plénières, jugées trop générales. C’est ainsi, a rappelé M. Radi, que les travaux de cette 109-ème assemblée se sont déroulés au sein de trois « commissions permanentes »: la commission de la paix et de la sécurité internationale, la commission du développement durable, du financement et du commerce, et la commission de la démocratie et des droits de l’Homme. Le président de la Chambre des représentants s’est félicité de cette nouvelle formule de travail, qui incite plus au débat, aux échanges d’idées et au dialogue, à l’opposé des assemblées traditionnelles de l’UIP, dominées essentiellement par des lectures de discours en plénières. M. Radi a également mis l’accent sur la richesse des contacts qu’offre une telle assemblée internationale de parlementaires, en raison de la présence de nombreux présidents de parlements et de chefs de groupes parlementaires en provenance des cinq continents. Selon le chef de la délégation parlementaire marocaine, l’un des résultats les plus importants de cette Conférence a été l’adjonction à l’ordre du jour de ces travaux de la question de la Palestine, en tant que « question d’urgence », et ce, sur proposition de l’Indonésie. Cette proposition, soutenue activement par la délégation parlementaire marocaine, et qui a été adoptée par acclamation par l’Assemblée de l’UIP, vise à apporter un appui des parlementaires à la « feuille de route », et à demander aux israéliens de cesser leur agression contre le peuple palestinien pour s’asseoir à la table des négociations. La proposition soutient par ailleurs le Président Yasser Arafat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *