Commémoration du soulèvement des Aït Baâmrane

Dans un communiqué, le Haut commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de libération, se dit fier de célébrer, ce dimanche 23 novembre, le 46ème anniversaire du soulèvement des tribus d’Aït Baâmrane soulignant que l’histoire enregistre dignement les batailles engagées par les tribus d’Aït Baâmrane pour faire face aux premières tentatives d’invasion étrangère qui visaient l’occupation de la région entre 1913 et 1915, et qui se sont poursuivies à travers les campagnes militaires jusqu’en 1935. Le communiqué loue, par ailleurs, la bravoure et le courage des combattants baâmranis, demeurés attachés à leur identité marocaine et à l’allégeance aux Sultans de la dynastie alaouite, faisant ainsi face à toutes les formes d’invasion coloniale. Le communiqué souligne qu’en dépit de toutes les formes de répression qu’ont subie les Baâmranis, l’esprit de la résistance ne s’en est pas trouvé ébranlé et des cellules secrètes de lutte contre le colonisateur s’étaient mobilisées, notamment suite aux événements du 20 Août 1953 et à l’exil du héros de la libération nationale, feu SM Mohammed V et de son compagnon de lutte feu S.M. Hassan II. Une lutte acharnée contre l’occupant espagnol fût déclenchée et plusieurs batailles ont eu lieu dans la région, dont notamment la Bataille de « Rguioua » le 13 février 1957. La journée du 23 novembre 1957 demeurera, à ce titre, une journée mémorable dans l’Histoire du Maroc. C’est à ce moment que les tribus d’Aït Baâmrane ont décidé de se soulever contre l’occupant espagnol.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *