Condamnation à la prison ferme de 10 prévenus

Ainsi, dans le cadre de la 1ère affaire, le dénommé Mustapha Choukri de Tétouan a été condamné à 15 ans de prison ferme après avoir été reconnu coupable notamment de « constitution d’une bande criminelle dans le but de préparer et de commettre des actes terroristes, de faux et usage de faux, trafic de drogue, tenue de réunions publiques sans autorisation et exercice d’activités au sein d’une association non autorisée ».
La Cour a également condamné à une peine de huit ans de prison ferme assortie d’une amende de 10.000 DH le dénommé Hicham Hmidat. Le prévenu a été reconnu coupable de trafic de drogue, les autres chefs d’inculpation n’étant pas été retenus contre lui. Dans la deuxième affaire, une peine de quatre ans de prison ferme a été prononcée à l’encontre des dénommés Mohamed Maher, Driss Kaâiasse et Ahmed Ben Kana.
Quant aux prévenus Mohamed Brahimi, Benyoussef Zaouiate et Lahcen Kafi, ils ont été condamnés à trois ans de prison ferme pour les chefs d’inculpation qui leur ont été imputés, alors que le mis en cause Hassan Rochdi a écopé de deux ans de prison ferme pour non dénonciation d’actes terroristes.
Le dénommé Abdelouahed Mehdaoui, qui a comparu en état de liberté provisoire, a, quant à lui, été condamné à verser une amende de 5.000 DH pour « tenue de réunions publiques sans autorisation et exercice d’activités au sein d’une association non autorisée ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *