Contrôle sanitaire durant le Ramadan : Saisie de plus de 336 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation

Contrôle sanitaire durant le Ramadan : Saisie de plus de 336 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation

L’Office national de sécurité sanitaire des Produits Alimentaires (ONSSA) a procédé durant le mois de Ramadan à la saisie de 336.734 kg de produits alimentaires impropres à la consommation à l’issue de 95.618 actes de contrôles. Dans son communiqué, l’Office indique que ces contrôles au niveau du marché local ont débouché sur la saisie 225.047 kg de poissons et produits de la pêche, 47.325 kg de viandes rouges et abats, 28.157 kg de lait et produits laitiers, 18.480 kg de viandes blanches, 8.898 kg de charcuterie, 3.873 kg de biscuits,1.159 kg de dattes. L’ONSSA a également procédé à la saisie de 24.504 œufs de consommation, 19.767 plats préparés, 731 litres de boissons gazeuses, jus et nectars , 660 kg de farines et dérivés, 402 kg de miel et 392 kg de fruits et légumes.
Durant le mois sacré du Ramadan les brigades mobiles de contrôle de l’Office ont ainsi effectué 9342 sorties sur terrain durant lesquelles elles ont inspecté 43.811 points de vente, 2.277 lieux de restauration collective et 927 unités de transformation. Celles-ci ont établi 2408 procès verbaux de prélèvements d’échantillons aux fins d’analyses, 590 procès verbaux de constatations directes d’infraction et ont fourni 92.620 actions de sensibilisation en matière d’entreposage des produits alimentaires, d’étiquetage et des conditions d’hygiène. Quant aux raisons de la saisie de ces produits, l’ONSSA cite le non-respect de la chaîne de froid, l’insalubrité des produits, le non respect des conditions d’entreposage à la température réglementaire, le dépassement de la date de péremption et les défauts d’étiquetage. Par ailleurs, l’Office précise dans son communiqué que tous les produits ont été saisis au niveau du circuit de distribution à l’exception des viandes et abats impropres à la consommation, saisies au niveau des abattoirs. Au niveau des importations, 795 actes de contrôle ( 648 contrôles documentaires et physiques et 147 prélèvements d’échantillons ) ont porté sur 867.900 tonnes de produits animaux et d’origine animale et de produits végétaux et d’origine végétale. Ces contrôles ont ainsi permis le refoulement de 60 tonnes de produits laitiers, 26 tonnes de produits de la pêche et 38 tonnes de dattes. L’ONSSA a aussi procédé au refoulement de 42 tonnes de nectars de mangue , 20 tonnes d’arachides, 16 tonnes de jus d’orange et de pomme , 7 tonnes de boissons instantanées, 7 tonnes de nectars d’ananas et de 6 tonnes d’huile. Parmi les motifs invoqués figurent en tête de liste la non conformité de l’étiquetage suivie de la contamination des dattes par les insectes, la non conformité sur le plan documentaire et enfin la présence d’additifs alimentaires non autorisés par la réglementation en vigueur. Dans le but de réduire les risques liés à la consommation de produits alimentaires insalubres, l’ONSSA recommande aux consommateurs de ne s’approvisionner qu’en denrées alimentaires contrôlées et mises en ventes dans le respect des conditions d’entreposage et d’exposition ( hygiène, température et des dates limites de consommation).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *