Contrôle sanitaire: Près de 212.800 t de produits impropres à la consommation saisies par l’ONSSA cet été

Contrôle sanitaire: Près de 212.800 t de produits impropres à la consommation saisies par l’ONSSA cet été

Plus de 212.000 tonnes de produits alimentaires d’origine animale et végétale issus de l’importation ont été contrôlées par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaire (ONSSA) au niveau des diffssue de ces contrôles, 137 tonnes de produits divers, notamment des fruits frais, des produits de la pêche et des produits laitiers, ont été refoulées pour non-conformité aux normes réglementaires en vigueur.
C’est ce que nous apprend un communique de l’ONSSA rendu public en fin de semaine dernière.

En ce qui concerne le marché local, les brigades de contrôle de l’ONSSA ont effectué pas moins de 12.300 sorties de contrôle sur le terrain dont 3.500 en commissions provinciales et préfectorales. Ces sorties ont abouti à 1.258 procès-verbaux de prélèvements d’échantillons aux fins d’analyses et 49 procès-verbaux de constatations directes d’infraction. Les manquements les plus importants sont surtout liés aux mauvaises conditions de stockage et de conservation, au non-respect de la chaîne du froid, et aux origines inconnues de certains produits.  D’autre part, 84.200 actes de contrôle et de sensibilisation en matière d’entreposage des produits alimentaires, d’étiquetage et des conditions d’hygiène ont, également, été réalisés.

De manière globale, suite aux investigations effectuées par les équipes de l’ONSSA, 795 tonnes de produits impropres à la consommation ont été saisies, dont 118 tonnes de sucre et préparations sucrantes, 57 tonnes de cafés, infusions et thés, 57 tonnes de fruits secs, 29 tonnes de farines, 33 tonnes de produits de la biscuiterie et de la pâtisserie, 16 tonnes de conserves végétales, 14 tonnes de jus, nectars et boissons, 4,5 tonnes de fruits frais, 258 tonnes de viandes et produits à base de viandes,  180 tonnes de produits de la pêche, 22,5 tonnes de produits laitiers ainsi que 16.600 œufs.

Rappelons que ces différentes opérations rentrent dans le cadre du programme annuel de contrôle sanitaire de l’office, qui est particulièrement renforcé pendant la période estivale puisqu’elle connaît une augmentation de la consommation des produits alimentaires.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *