Courrier-des-lecteurs : Vous dites «Cliniques bon marché»?

Je réagis à votre dossier spécial ( journal du week-end du 25 juin 2004) sur la médecine privée au Maroc, pour interpeller les différents intervenants et fournir aux lecteurs de ALM, les vrais honoraires payés par les patients marocains, surtout s’ils sont résidents à l’étranger.
Admis le 15 juin 2004 pour trois jours, dans une clinique casablancaise (récemment ouverte, donc exonérée de la patente), pour une opération chirurgicale suite à une fracture de l’humérus gauche (bras) et du poignée du même bras, sans complication, dixit le rapport du médecin traitant de la clinique, j’ai payé 54 800 dirhams de frais d’hospitalisation !
Je mets à la disposition de messieurs les docteurs, Saâd Benmansour, président du Syndicat régional des médecins du secteur libéral de la wilaya du grand Casablanca, Rachid Choukri, président de la Fédération nationale des médecins généralistes privés, Farouk Iraqui, président de l’Assocition des cliniques privées au Maroc, le rapport du chirurgien détaillant l’opération effectuée et les actes accomplis, copie de la prise en charge par la Mutuelle avec les détails des tarifs pratiqués : 20 000 dh pour le chirurgien, 6 000 dh pour l’anesthésiste, 9 000 dh pour la pharmacie ( 3 jours d’antibiotiques et d’analgisants ) dont le coût réel pour un traitement de dix jours est de 508 dh ( facture délivrée par la pharmacie de la clinique), matériels osthosynthèses pour 2 500 dh et 17 300 dh pour les frais de la clinique (locations plateau et personnel, radios avant et après opération, 3 nuits avec repas).
Où est l’esprit de la loi 14/94 , organisant la profession libérale dans le milieu médical ? Cette loi et la convention collective qui régissent le milieu libéral de la médecine au Maroc, préconisent elles, la remise d’un chèque de garantie à la clinique, d’un montant équivalent, malgré une prise en charge totale de tous les frais, délivrés par une Mutuelle de renom international ?
A lire les différents intervenants, l’agonie de la médecine privée au Maroc, est la résultante d’une faible tarification des honoraires pratiqués, avec le culot d’affirmer que les prix sont quatre fois moins chers au Maroc qu’en France !
Puisque les tarifs sont préétablis à 99% par la Convention collective, la facturation de 54 800 dh, pour une opération banale et sans complication, nécessitant trois jours d’hospitalisation est elle normale? Affirmer dans ce cas que les frais de clinique sont quatre fois moins chers au Maroc (54 800 dh) qu’en France ( c’est-à-dire 219 200 dh), c’est méconnaître les tarifs pratiqués par les centres hospitaliers français, avec une qualité meilleure.
Demandez aux malheureux marocains , victimes de l’accident de Poitiers en France à cause de l’irresponsabilité du transporteur, ce que leur a coûté les frais d’hospitalisation, d’assistance médicale in sit et les moyens déployés ( hélicoptères entre autres) pour les évacuer sur les hôpitaux de Poitiers ?

• Mohamed Bokhamy

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *