Criquet pèlerin : La FAO réunit les experts de la région occidentale à Agadir

Criquet pèlerin : La FAO réunit les experts  de la région occidentale à Agadir

Utilisation des drones, lutte biologique… à l’ordre du jour

La ville d’Agadir abrite du 24 au 28 juin la 14ème réunion du comité exécutif de la Commission FAO de lutte contre le criquet pèlerin dans la région occidentale.

La 14ème réunion du comité exécutif de la Commission de la FAO se déroule en présence de cinq pays membres dudit comité, à savoir Libye, Mali, Maroc, Mauritanie et Niger ainsi que des observateurs : le Centre régional Agrhymet, le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD), l’Agence spatiale algérienne (ASAL), l’Union du Maghreb Arabe (UMA) et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Au programme de cette rencontre, un ordre du jour qui vise, entre autres, à faire un état des lieux des projets de recherche tels que l’utilisation des drones dans la lutte antiacridienne ainsi que l’utilisation opérationnelle de la lutte biologique, l’état du Fonds régional dédié aux urgences acridiennes, les activités accomplies, notamment dans la mise en œuvre des plans de contingence, les volets de renforcement des capacités, de l’environnement, de la recherche et du suivi-évaluation, un examen des contributions annuelles 2018- 2019 et divers autres points relatifs à la lutte contre le criquet pèlerin dans la région. En effet, le criquet pèlerin est un ravageur redoutable en raison de l’ampleur des dégâts qu’il peut provoquer en période d’invasion aux productions agro-sylvo-pastorales avec d’importantes perturbations socio-économiques et environnementales.

La stratégie de lutte préventive contre le criquet pèlerin demeure la plus efficace, car elle permet de maîtriser les infestations précocement, elle a d’ailleurs été reconnue par la communauté internationale comme étant la seule stratégie durable économiquement et soucieuse de la protection de la santé humaine et de l’environnement. Cette stratégie consiste à surveiller en permanence les aires de départ des invasions (aires grégarigènes) et à détruire par des traitements précoces les premiers foyers de regroupements des populations de criquet pèlerin. C’est dans ce cadre qu’intervient la Commission FAO de lutte contre le criquet pèlerin dans la région occidentale (CLCPRO), pour promouvoir sur le plan national, régional et international toute action, y compris la recherche et la formation en vue d’assurer une gestion rationnelle et durable de la lutte préventive et faire face aux invasions du criquet pèlerin dans la région occidentale de son aire d’habitat, regroupant l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique du Nord-ouest.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *