De la formation militaire à l’enseignement

Le Premier ministre, Abderrahmane Youssoufi, a présidé jeudi un Conseil de gouvernement au cours duquel il a été procédé à l’approbation d’un certain nombre de projets de décrets et d’accords.
Le conseil a d’abord écouté un exposé du ministre de l’éducation nationale, Abdellah Saaf, sur le projet d’académies régionales de l’éducation et de la formation.
Lors d’un point de presse à l’issue du conseil, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Achâari, a indiqué, qu’après débats, le conseil a approuvé plusieurs projets dont le texte complétant le décret d’application de la loi relative à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).
Ce projet de décret définit les conditions et les formalités à remplir pour pouvoir bénéficier des dispositions inclues dans la loi de Finances 2002 et prévoyant la réduction de 7 % pour les composantes des emballages des produits pharmaceutiques et une exonération des taxes sur les services liés au transport international.
Le Conseil a ensuite approuvé un projet de décret relatif aux indemnités attribués à certains fonctionnaires de l’enseignement supérieur. Ce texte a pour objectif d’organiser les séances accomplies sous formes d’heures supplémentaires par certains enseignants, à travers l’actualisation des dispositions en vigueur dans le domaine et la révision à la hausse des indemnités de façon à les adapter à l’effort fourni par les fonctionnaires concernés, pour permettre aux établissements universitaires de faire face aux insuffisances en nombre d’enseignants de certaines matières.
Le Conseil a, également, approuvé un projet de décret portant organisation de l’Académie royale des hautes études militaires, qui vise à structurer cette institution créée en vertu d’une décision de SM le roi, en date du 7 janvier 2000.
Le système d’enseignement à l’Académie englobe deux cycles, le premier réservé à l’état-major, dont les études sont couronnées par l’obtention du diplôme de l’état-major, et le deuxième est consacré au cycle supérieur de la défense sanctionné par un diplôme d’études militaires supérieures. Le conseil a approuvé également un accord de siège entre le gouvernement et le centre régional africain des sciences et technologies de l’espace et un accord relatif au transport aérien entre le gouvernement marocain et les Etats-Unis.
M. Achaâri a, par ailleurs, indiqué que le gouvernement a écouté un exposé du ministre de l’éducation nationale, Abdellah saâf, sur le projet des académies régionales qui s’inscrit dans le cadre de la réforme globale du système d’éducation et de formation.
M. Saâf a précisé à cet effet que e système éducatif au Maroc connaîtra prochainement un changement radical puisque à partir du 23 janvier courant, date du lancement des réunions des conseils d’administration des académies, « le Maroc va rompre avec la gestion centralisée de l’éducation nationale pour entamer la gestion régionale décentralisée ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *