De l’éducation dans les quartiers pauvres

Au cours d’une réunion, tenue mardi à Tanger, des experts de l’UNICEF et les représentants des délégations et académies des préfectures et provinces du Haouz, Chefchaouan, Essaouira, Marrakech Sidi Youssef Ben Ali, Ouarzazate, Tanger Beni Mkada et Zagora, se sont penchés sur les causes de l’échec scolaire.
Dans le même ordre, ils ont débattu des moyens de dynamiser le rôle de l’école pour relever le niveau du système pédagogique notamment en milieu rural et dans les quartiers marginalisés.
Les discussions ont également porté sur les solutions appropriées pour assurer l’intégration de l’élève dans le système pédagogique d’une manière efficace. Abordant la qualité de l’enseignement dans le cadre du programme d’action « réseau d’école de qualité » au titre de l’année 2002, les participants ont indiqué que l’école, à elle seule, ne peut être considérée comme responsable de l’insuffisance de la formation et de l’apprentissage, soulignant le rôle important de l’entourage de l’élève notamment pour ce qui est de la motivation et le développement des capacités de l’élève.
Ils ont également souligné, lors de cette session encadrée par une responsable de l’UNICEF, Dominique Tali, que l’absence de la qualité en matière d’enseignement affecte négativement les efforts déployés par le gouvernement dans le domaine de l’éducation et ses objectifs visant à généraliser l’enseignement et à relever le rôle de l’école en tant qu’acteur principal dans le développement.
Les participants ont examiné aussi la question de l’enseignement primaire, soulignant son importance dans l’amélioration des connaissances et l’éducation des élèves.
Le programme d’action « réseau d’école de qualité » au titre de l’année 2002, dont le suivi est assuré par le groupe technique de l’éducation, vise, entre autres, à mettre en oeuvre un modèle d’intervention qui accorde un intérêt particulier à la famille en tant qu’acteur principal dans la formation de la personnalité de l’élève, à améliorer la qualité de l’enseignement et à réaliser la généralisation de la scolarisation en collaboration avec le gouvernement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *