Découverte dans la région d’Erfoud d’un crâne d’adulte genre homo d’une petitesse anormale

Le crâne, qui avait été découvert en juillet dernier dans une carrière de marbre, à 16 km d’Erfoud, était enfoui dans un sol datant de 360 millions d’années, un site réputé pour ses fossiles d’Orthocères et de Goniatites. Le crâne dont la taille ne dépasse pas celle d’une pomme est celui d’un adulte, si l’on en juge par les dents de sagesse non usées. Il était bien conservé, complet et non-déformé.
M. Zarouit Mohammed, auteur de la découverte, a confié à la MAP, que ce crâne présente les caractéristiques du genre Homo, en donnant comme preuves la position du trou occipital (centrée), la mâchoire (courte, parabolique), l’angle symphysaire (obtus, se positionne en retrait), le front (haut et bombé,  comme l’arrière crâne) et la formule dentaire (estimée à 32 dents, insérées verticalement). "Les paramètres crâniens sont vraiment étonnantes : Circonférence (18,4 cm), angle facial (81 ), hauteur (3,9 cm) et longueur (6,1 cm). Quant à la position centrée du trou occipital, elle constitue un argument de poids en faveur de la théorie de la bipédie initiale", s’est enorgueilli ce jeune paléontologue, connu d’ailleurs pour ses recherches sur les processus cognitifs. "Cette découverte, unique en son genre, mérite tout l’intérêt et le soutien requis", a-t-il souhaité, en formant le voeu de voir sa découverte renforcée et soutenue par les recherches approfondies de grands spécialistes en la matière.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *