Des pickpockets mis hors d’état de nuire

La police de la métropole ne ménage aucun effort pour pourchasser les voleurs durant toute l’année. Deux pickpockets ont été arrêtés dernièrement par les éléments de la police de Casablanca-Anfa. Il s’agit de deux jeunes hommes, âgés de 20 et 23 ans, issus de familles indigentes demeurant au quartier Moulay Rachid, préfecture de Ben Msik-Sidi Othman. Les deux jeunes lascars sont des repris de justice, puisque le premier a purgé une peine d’emprisonnement de six mois et l’autre une peine de dix-huit mois pour vol à l’arme blanche et pour le même motif avec récidive pour le second. Les deux jeunes délinquants ont été présentés devant la Chambre correctionnelle près le tribunal de première instance, poursuivis en état d’arrestation pour vol et récidive. Le duo a avoué aux enquêteurs avoir perpétré plus d’une dizaine de vols dans les lieux publics, notamment près des stations d’autobus, au marché de Bab Marrakech et à la rue Moha Ou saïd en ancienne médina. Trois autres jeunes hommes, spécialisés dans le même type de vol, ont été arrêtés par la police de la même préfecture à Casablanca. Il s’agit de A.N, A. L et de J. M, âgés respectivement de dix-huit, dix-sept et vingt-deux ans. Ils ont tous les trois quitté les bancs de l’école très tôt. Après avoir passé quelques années près de leurs parents, ils se sont retrouvés dans l’univers de la délinquance. Eux aussi ne quittaient pas les lieux publics avant de mettre les mains dans les poches d’au moins dix personnes par jour. Ce trio qui opérait au centre ville de Casablanca a été traduit également devant la même Chambre que les deux premiers suspects. Les éléments de la police à Casablanca-Anfa continuent leur campagne contre les pickpockets malgré le peu de moyens dont ils disposent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *