Des voleurs de voitures sous les verrous

Des voleurs de voitures sous les verrous

Nous sommes le vendredi 14 mai 2004. Affolé, un commerçant d’Agadir vient de rentrer aux services de la sûreté nationale, accompagné de son employé. Il a perdu plus de trois cent mille dirhams. Comment les a-t-il perdus ? lui a demandé l’un des éléments de la police judiciaire qui tentait de le calmer en lui demandant de raconter son histoire. Et le commerçant a entamé ses déclarations en expliquant qu’il était sorti de chez lui, ce matin du vendredi, pour démarrer sa voiture chargée d’une marchandise composée de matériels électroniques. Il avait l’intention de la laisser en marche pour quelques moments.
A cet instant, son employé l’attendait un peu plus loin. Tout à coup, une voiture de marque Fiat Uno de couleur blanche, à bord de laquelle il y avait trois jeunes hommes s’est arrêtée tout près de la Ford. L’un d’entre eux est descendu, une corde à la main et s’est adressé directement au seuil de la maison du commerçant. En un clin d’oeil, il a maintenu le poignet de la porte par celui d’une fenêtre tout en utilisant la corde. Une ruse qui empêchera le commerçant de sortir de chez lui avant de terminer leur tâche.
A ce moment, son ami s’est dirigé vers la Ford pour l’ouvrir avec une fausse clé. Il y est monté pour démarrer à grande vitesse. La Fiat Uno l’a suivie pour que le trio disparaisse avec la marchandise et la voiture. Heureusement que l’employé qui les a remarqués est arrivé à apprendre par coeur le numéro de l’immatriculation de la voiture. Ce dernier a permis aux enquêteurs de savoir qu’elle était la propriété d’une agence de location de voiture. Aussitôt, les éléments de la police judiciaire ont entamé leurs investigations qui ont visé les différents quartiers d’Agadir. Mais en vain. Il fallait attendre que les limiers décident d’aller à Taroudant pour poursuivre l’enquête. La chance était effectivement de leur côté. Arrivant à la région de Lakliâ, ils ont remarqué une voiture qui ressemblait à celle remarquée par l’employeur du commerçant et qui portait le même numéro d’immatriculation. A bord,il y avait trois personnes. Aves le soutien des éléments de la gendarmerie royale, les policiers sont arrivés à épingler le trio. Ils sont bel et bien les voleurs de la Ford et de la marchandise.
Soumis aux interrogatoires le trio a dévoilé les identités de six autres éléments de la bande. Ils sont tous arrêtés et conduits au commissariat de la police.
L’enquête a révélé que, M.Ch, alias Assahraoui, la trentaine, était le cerveau de la bande. Ce dernier, repris de justice, est devenu spécialiste en vol de voitures depuis le début 2003. Il a avoué aux enquêteurs avoir participé à une trentaine de vols de voitures, dont trois Mercedes 240, Une R 9, une R11, une R 16, une Isuzu et une Peugeot 309. Ce dernier s’adressait aux agences de location de voitures pour louer une voiture en leur remettant des faux documents. Après quoi, il commençait, avec le soutien de ses complices, à faire des tours à travers différentes villes pour mettre la main sur des voitures. Ils subtilisaient tout ce qu’ils y trouvaient notamment les carnets de chèque, qu’ils vendaient à d’autres éléments de la bande.
Ces derniers se chargeaient de les falsifier et les distribuer à gauche et à droite contre des sommes d’argents et des marchandises. Après les perquisitions effectuées surtout au garage de l’un des frères d’un élément de la bande, les éléments de la police ont saisi chez lui une Fiat Uno volée à Inzeggane, 44 récepteurs numériques, 7 appareils vidéo, 7 appareils de télévision, 14 pouces, 343 LNB servant à capter les satellites, 11 moteurs pour activer la parabole, 7 téléphones portables, et d’autres appareils électroniques.
Les 9 membres de la bande, dont deux receleurs ont été traduits devant la chambre criminelle près la cour d’appel d’Agadir poursuivis pour constitution d’une association de malfaiteurs, vols de voitures, vols dans les voitures et falsifications en écriture.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *