Développement durable – BAD : Coup d’envoi de l’édition innovation et jeunesse 2019

Développement durable – BAD : Coup d’envoi de l’édition innovation et jeunesse 2019

La Banque africaine de développement a pris part à l’édition 2019 des rencontres «Innovation et Jeunesse» qui se sont tenues du 30 septembre au 4 octobre. L’évènement a été organisé conjointement par le ministère marocain de la jeunesse et des sports, le ministère danois des affaires étrangères et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Cette  rencontre vise à donner l’opportunité aux jeunes entrepreneurs d’apporter leur contribution dans différents chantiers de développement. Les responsables citeront  prioritairement la promotion de l’innovation et du développement durable, la création d’emploi et le renforcement du dialogue intergénérationnel. Concrètement ce sont plus de 100 jeunes qui ont participé, pour la première fois, à un laboratoire d’innovation. Objectif : créer de nouvelles solutions et ainsi mettre leur talent au service de l’émergence économique du pays.

Dans ses missions, la Banque africaine de développement a la priorité de soutenir les jeunes entrepreneurs. Au Maroc, l’action se fait  à travers son programme Souk At-Tanmia (SAT). L’initiative est financée par le Programme de partenariat dano-arabe (DAPP) qui se veut être un mécanisme de soutien à l’entrepreneuriat des jeunes et à la création d’entreprise et d’emploi. «SAT combine ainsi accès au financement et accompagnement technique pour répondre aux besoins des jeunes, femmes, associations, coopératives et micro-entrepreneurs», explique les porteurs du programme.

Au-delà, la banque a participé au comité de sélection des équipes des jeunes talents et tenu un stand lors de la journée intitulée «Dialogue et Jeunesse». Le processus s’est conclu par la remise de trophées aux huit meilleures équipes qui bénéficieront désormais des services financiers et d’accompagnement pré et post-création de Souk At-Tanmia. Une séance d’information sur cette initiative a, par ailleurs, permis de réunir plus de 100 jeunes entrepreneurs, issus des différentes régions du Royaume.

«Nous sommes heureux d’apporter notre soutien pour aider tous les jeunes qui veulent entreprendre, créer et aller de l’avant»,  a déclaré le DG de la Banque africaine de développement pour l’Afrique du Nord, Mohamed El Azizi, en présence de SAR la Princesse Mary du Royaume du Danemark. «J’ai pu constater la diversité des talents et l’innovation dont ils font preuve pour créer des solutions. Je félicite les huit entreprises retenues qui bénéficieront de notre programme, Souk At-Tanmia», a-t-il ajouté.

Les projets présentés ont démontré l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs valorisant des procédés agro-industriels novateurs basés sur de nouvelles techniques de recyclage des déchets. «Nous avons constaté l’incroyable diversité des idées présentées et l’audace des jeunes talents qui les portent avec détermination. Nous en sommes ravis et seront, à travers Souk At-Tanmia, à leurs côtés pour les suivre et les aider sur les prochaines années», a souligné Leila Kilani Jaafor, cheffe du projet SAT.

Pour rappel, le partenariat entre le Maroc et l’instance financière africaine qui dure depuis près d’un demi-siècle compte près de 170 projets et programmes totalisant un engagement financier de plus de 10 milliards de dollars. Ces financements se rapportent à différents secteurs stratégiques, pour ne citer que l’énergie, l’eau, les transports, l’agriculture ainsi que le développement social.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *