Dix MDH dédiés au dispositif d’assistance juridique et sociale

Dix MDH dédiés au dispositif d’assistance juridique et sociale

Atténuer les effets de la crise économique sur les conditions sociales des MRE vivant dans des situations précaires, tel est l’objectif du programme social initié par le gouvernement dont le bilan a été présenté, mercredi 6 octobre lors d’une conférence de presse organisée à Rabat, par le ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de la Communauté marocaine résidant à l’étranger, Mohamed Ameur. Ainsi, ce programme prévoit, entre autres, la «mise en œuvre d’un dispositif d’assistance juridique et un mécanisme d’appui social pour un coût global de dix MDH», a révélé M. Ameur. En effet, ce dispositif est entré en vigueur au début du mois de septembre.
La mise en œuvre de partenariats avec les associations des MRE dans le domaine social d’un coût global avoisinant les sept MDH constitue aussi l’un des volets de ce programme. Celui-ci prévoit également la prise en charge du rapatriement des dépouilles des MRE nécessiteux, la réservation de 1.000 bourses aux étudiants issus de l’immigration en situation précaire et la prise en charge des frais de scolarité en faveur des enfants des Marocains défavorisés résidant dans certains pays arabes et africains. Par ailleurs, le ministre a présenté le bilan du programme national d’accueil des MRE durant les vacances estivales 2010. Ce programme est composé, à son tour, de deux axes. Le premier concerne l’opération Transit, tandis que le deuxième est relatif au programme d’accompagnement des MRE pendant la période estivale. Ce dernier axe «a été initié dans les deux dernières années. Il englobe les activités de l’ensemble des institutions œuvrant au profit des MRE dans le territoire national. L’objectif étant de parvenir à élaborer, à court terme, une approche intégrale et un programme national», a indiqué M. Ameur. Ainsi, au niveau administratif, le ministre a détaillé qu’une commission mixte a été mise en place afin de coordonner les efforts des différents intervenants pour accélérer le traitement des demandes et requêtes adressées aux institutions concernées. 2.966 requêtes ont été traitées jusqu’à fin août 2010. Dans ce sens, le ministère de la Justice a mis à la disposition de ce département deux juges chargés du suivi des affaires juridiques et judiciaires des MRE. De même, une approche régionale a été adoptée dans le traitement et le suivi des affaires des ressortissants à travers la création de Maisons des MRE. La dimension culturelle et éducative de ce programme a été, entre autres, marquée par l’organisation de onze universités d’été dans dix villes au profit de 500 jeunes MRE, de colonies de vacances en faveur de 1.200 enfants MRE et du 1er forum international des jeunes Marocains du monde à Ifrane réunissant 500 jeunes.
Quant au niveau de la communication, un ensemble de programmes d’information et de communication a été organisé sur les différents sujets intéressant la communauté marocaine de l’étranger. De même, plusieurs partenariats ont été élaborés avec des médias des Marocains du monde. A cet égard, le ministère entend entreprendre d’autres initiatives pour renforcer davantage les liens de communication avec la communauté des MRE. Encore du chemin à faire !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *