D’une tentative d’extorsion de fonds au double crime

Les auteurs de l’assassinat des deux courtiers dont les corps ont été calcinés et découverts le 3 mai courant près de la forêt de Aïn Chkef à Fès, ont été arrêtés vendredi entre Temara et Kénitra et transférés samedi à Fès, apprend-on dimanche, de source autorisée.
L’enquête menée par les éléments de la Gendarmerie royale et de la Sûreté nationale a révélé que le crime, commis par quatre membres d’une même famille (deux frères et deux soeurs) vivant à Fès, avait pour mobile l’extorsion de fonds par l’utilisation du racolage.
La même source précise que les membres de cette famille avaient monté un traquenard à leurs victimes dans le but de leur extorquer de l’argent sous la menace du chantage. Les deux soeurs âgées d’une vingtaine d’années avaient racolé les deux courtiers âgés d’une quarantaine d’années qu’elles avaient attirés par la suite dans une maison de location à Skhinat (Sidi Harazem – 14km de Fès).
Par la suite, les deux frères, accompagnés d’une troisième personne, avaient simulé une descente. Se présentant sous une identité d’agents de force de l’ordre, ils ont monnayé l’arrangement à l’amiable mais la résistance des deux victimes a tourné au drame. Après avoir assené des coups mortels aux victimes, les deux frères ont transporté et déposé leurs corps sur une route tertiaire menant à la forêt de Aïn Chkef avant de les brûler avec de l’essence, selon la même source.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *