Eclairage public à Tanger: L’actuel opérateur ne fait pas l’unanimité

Eclairage public à Tanger: L’actuel opérateur ne fait pas l’unanimité

La mise à niveau et la rénovation du réseau de l’éclairage public sont l’une des priorités des quatre arrondissements communaux de Tanger, dont celui de Mghogha. A cet effet, l’étude et l’examen de la situation de ce secteur ont figuré parmi les quatre points programmés, lundi 26 janvier, à l’ordre du jour de la session ordinaire du conseil de cet arrondissement.

Selon les données communiquées à cette occasion, la mairie de Tanger consacre, annuellement, quelque 12 millions de dirhams à l’amélioration du réseau de l’éclairage public pour ses quatre arrondissements. Ce budget est destiné à la réalisation des travaux portant, entre autres, sur l’entretien et le maintien des équipements ainsi que la consommation en énergie liée à ce secteur.

Ce qui a permis à l’arrondissement de Mghogha de connaître, en 2014, l’entretien de 3.395 points lumineux. Intervenant à cette occasion, le président de l’arrondissement de Mghogha, Abdelaziz Benazzouz, a affirmé que beaucoup d’efforts ont été consentis ces dernières années, englobant, en plus de la réparation des ampoules et autres appareils défectueux, la rénovation et l’entretien des équipements du secteur de l’éclairage public. «Mais les réalisations enregistrées jusqu’à présent dans ce secteur demeurent encore en deçà de nos ambitions», a-t-il souligné.

Les élus présents à cette session ont fait part de leur insatisfaction par rapport à la performance de l’actuel opérateur, chargé de la gestion de ce secteur pour le compte de la mairie de Tanger. Surtout qu’à l’instar des trois autres arrondissements, plusieurs quartiers de Mghogha (tels que Hay Loued, Sania, Chjirat, Mghogha Sghira et El Khreb) continuent de souffrir du manque ou de l’absence de l’éclairage public.

Cette obscurité, qui est parfois totale dans certains d’entre eux, «expose les citoyens à des menaces de vols et d’agressions», s’accordent à dire les élus. Il est à noter que les travaux de cette session ordinaire ont été marqués par l’approbation à la majorité des quatre points inscrits à son ordre du jour, dont le plus important
est celui concernant le compte administratif pour l’exercice 2014.

Les mêmes données font ressortir que cet arrondissement communal a réussi à dégager un excédent budgétaire de plus de 1,12 million de dirhams. Il est prévu la mobilisation de la grande partie de cet excédent (971.343 dirhams) pour financer les travaux d’entretien de la voirie et le reste pour l’achat du gasoil et du fuel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *