Effondrement d’une maison dans l’ancienne Médina

Si les précipitations font le bonheur des uns, elles font, par contre, le malheur des autres. C’est ce qu’on peut déduire des dernières précipitations enregistrées à Casablanca. Lundi 24 décembre, vers 15h 43mn, la maison située au n°4, rue Al Àrsa, près du parc Zerktouni a dévoilé les imperfections de l’infrastructure en ancienne Médina. Il aura suffit que la pluie tombe pendant quelques heures pour que le plafond de l’une des deux chambres situées au rez-de-chaussée s’écroule. Heureusement son locataire, un tailleur de quarante ans vient de sortir pour prendre une consommation au café du Sekkala, comme il nous a déclaré. Ses deux enfants étaient au moment du drame à l’école alors que sa femme était au marché. « Lorsque je suis retourné chez moi, j’était frappé par la catastrophe… Mes enfants étaient à l’école…Je n’ai pas où aller maintenant que la rue… je vais dormir moi, mes enfants et ma femme à la belle étoile parce qu’on n’a pas d’autre endroit, on arrive dificilement à gagner notre vie », declare-t-il. Une femme, septuagénaire, qui occupe seule une chambre au premier étage, a refusé de la quitter. Les éléments de la protection civile qui se sont dépêchés sur les lieux ont pu enfin la convaincre d’y sortir. Elle aurait des souvenirs inoubliables dans ce derb au point qu’elle n’a senti aucun danger de cet effondrement bien qu’elle s’est habituée à une telle situation. » Où puis-je aller? » demande-t-elle. Seulement deux heures plus tard l’un de ses fils est arrivé pour l’emmener chez lui à bord de sa voiture. Les éléments de la protection civile du 1er arrondissement de police de Casablanca-Anfa, de l’arrondissement urbain de Bousmara, de Lydec qui ont coupé l’électricité, le conseiller communal et autres, sont tous retournés vers 17h45mn, à leurs bureaux ou chez eux. Seul le locataire de la chambre effondrée, ses enfants et sa femme sont restés sur place.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *