Elimination de la transmission mère-enfant du VIH : Un guide national pour bientôt

Elimination de la transmission mère-enfant du VIH :  Un guide national pour bientôt

La direction de l’épidémiologie et lutte contre les maladies du ministère de la santé va élaborer avec le soutien de l’Unicef un guide national de référence pour l’élimination de la transmission du VIH et de la syphilis de la mère à l’enfant. 

Celle-ci vient de lancer un appel à candidature pour l’élaboration de ce document, premier du genre. Ce guide qui est destiné aux professionnels de la santé définit les différentes étapes, les outils et mécanismes à mettre en place par niveau de soins pour éliminer la transmission du VIH et de la syphilis de la mère à l’enfant. Ce document va intégrer le diagnostic précoce et le traitement de la syphilis et du VIH pendant la grossesse. En outre, il s’intéressera au suivi de la mère et du nouveau-né et maintient des mères VIH positives en bonne santé. Ce guide devra veiller à suivre les recommandations et les dernières directives de l’OMS/ONUSida et de l’Unicef et les adapter au contexte national.  La prévalence du VIH est faible dans la population générale au Maroc, (0,1%). Cependant, des taux plus élevés sont relevés parmi les populations clés les plus exposées au risque d’infection. La modélisation, réalisée en 2013, a montré que 67% des nouvelles infections VIH se produisent parmi les populations clés ou leurs partenaires et que 71% des femmes seraient atteintes par leurs conjoints. Le nombre de personnes vivant avec le VIH (PVVIH) est estimé à 22.000 en fin 2016, dont 37% ne connaîtraient pas leur statut sérologique, avec 1.000 nouvelles infections et 700 décès au cours de l’année 2016.

L’estimation de la couverture des PVVIH par le traitement antirétroviral (ARV) est de 48% en fin 2016.  Le plan stratégique national de lutte contre le sida 2012-2016 a intégré la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant dans l’axe prévention du VIH. Un premier plan d’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant couvrant la même période avait été élaboré. Grâce aux campagnes de dépistage mises en œuvre et à l’intégration du test dans plus de 1.000 établissements de soins de santé primaires , le nombre de femmes enceintes testées a augmenté pour atteindre près de 150.000 en 2016. Le pourcentage de femmes enceintes séropositives recevant un traitement ARV pour réduire le risque de transmission à leur nouveau-né a atteint 62% en 2016 contre 30% en 2011. Dans son nouveau Plan stratégique national de lutte contre le sida 2017-2021, le ministère de la santé s’est fixé pour principal objectif d’éliminer la transmission du VIH de la mère à l’enfant d’ici à 2020.   

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *