Explosions à Londres : « Des blessures terribles » (Ministre de l’intérieur)

"Les services de santé sont mobilisés pour soigner les blessures terribles qui ont été infligées et je veux exprimer ma compassion au nom de tout le gouvernement", a déclaré M. Clarke, sans préciser si les explosions avaient aussi fait des morts.
La police a pris le "commandement opérationnel" de la situation, a déclaré le ministre, qui s’exprimait sur le seuil de Downing Street.
Le Premier ministre Tony Blair se trouvait jeudi à Gleneagles en Ecosse, où il préside le sommet des dirigeants du G8, et devait faire une déclaration.
Plusieurs explosions ont eu lieu dans la matinée à l’heure de pointe dans des stations de métro et des autobus de la capitale.
Tous les services du bus de la capitale ont été arrêtés, a annoncé Transport for London, l’organisation qui supervise les transports publics de la capitale.
"Il y a eu une forte détonation et le train s’est arrêté. Les gens ont commencé à paniquer, à crier et à pleurer alors que de la fumée sortait des rames", a rappporté Arash Kazerouni, 22 ans, qui se trouvait dans le métro lorsque l’explosion a eu lieu, près de la station Liverpool Street.
"Alors qu’ils nous menaient vers un endroit sûr, je suis passé à côté de la rame où l’explosion a eu lieu. C’était la deuxième en partant de la locomotive. Le métal était totalement distordu et des gens à l’intérieur étaient secourus par des ambulanciers", a-t-il rapporté.
"Un homme était soigné sur les rails. Ses vêtements étaient déchirés et il semblait grièvement brûlé", a-t-il expliqué, ajoutant : "Tout cela vous dit qu’il faut apprécier la vie, on ne sait pas ce qui vous attend au tournant".

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *