Faussaires sous les verrous

Les réseaux des faussaires de passeports se multiplient pour répondre aux besoins des rêveurs de l’Eldorado. Les éléments de la 1ère brigade criminelle et de la 2ème et 5ème section judiciaire de la PJ de Derb Soltane-El Fida à Casablanca viennent de mettre la main sur quatre éléments d’un réseau, apprend-on de source judiciaire. Il s’agit de B.Mohamed, G.Hicham et R . Redouan, respectivement tailleur, fellah et sans profession, âgés plus ou moins de 27 ans. Le quatrième est un ressortissant Marocain vivant en Italie, F. Redouane, âgé de 21 ans. Ces quatre membres du réseau ont été arrêtés à l’intérieur de la gare routière d’Ouled Ziane. Toujours selon la source policière, les quatre jeunes homme ont mis la puce à l’oreille des policiers car ils se tenaient dans une gare routière loin des voyageurs. Interpellés par la police, ils ont hésité à décliner leurs identités. Fouillés sur les lieux, les policiers ont trouvé sur l’un d’eux un passeport portant de faux cachets, une carte de séjour vierge et une carte d’identité émise en Italie. Conduits aussitôt vers le commissariat de police et soumis aux interrogatoires, il s’est avéré que le nommé, B. Mohamed, soutenu par le MRE, F. Redouane, est l’organisateur principal de l’émigration clandestine vers l’Europe via Nador et le port de Beni Insar, au nord du Maroc contre des sommes allant de 40 à 60 mille dirhams. Ce dernier avait des relations avec une personne qui demeure à Khouribga, actuellement en fuite, et qui se chargeait de la falsification des passeports, des cartes de séjours et d’autres documents administratifs. Quant aux deux autres mis en cause, ils sont en même temps des rêveurs de l’Eldorado qui ont versé des sommes d’argent pour immigrer avec de faux passeports et des rabatteurs qui cherchent d’autres candidats à l’émigration clandestine. Les quatre mis en cause ont été traduits dernièrement devant la chambre correctionnelle près le tribunal de première instance de Derb Soltan-El Fida poursuivis pour faux, usage de faux et aide à l’émigration clandestine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *