Fondation Noufissa Pharma 5 : Un don de médicaments de 2 millions DH aux réfugiés et migrants

Fondation Noufissa Pharma 5 : Un don de médicaments de 2 millions DH aux réfugiés et migrants

Une convention-cadre vient d’être signée dans ce sens

Un don de médicaments d’une valeur de 2 millions de dirhams accordé par la Fondation Noufissa Pharma 5 aux réfugiés et autres personnes vulnérables au Maroc était la principale clause de la convention-cadre signée, mardi matin, à Casablanca, par ladite Fondation et le ministère délégué auprès du ministre des affaires étrangères, chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés et l’Association marocaine de la planification familiale. Ce don sera versé par la Fondation sur trois ans. 

En effet, cette convention-cadre qui est considérée par le directeur de coopération au ministère délégué auprès du ministre des affaires étrangères, Ahmed Skim, de stratégique, s’inscrit dans la dynamique lancée par la Politique nationale d’immigration et d’asile, conformément aux Hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en septembre 2013, visant à favoriser l’accès des réfugiés et des migrants aux soins de santé et de faciliter leur insertion socioprofessionnelle au Maroc. A ce propos, le représentant de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés, Jean-Paul Cavaliéri, a précisé qu’il s’agit d’un important partenariat public-privé qui a un objectif noble, à savoir apporter une aide à propos de la santé des migrants et réfugiés tout en reconnaissant la générosité et l’engagement humanitaire de la Fondation Noufissa Pharma 5 en faveur des réfugiés. Pour sa part, Dr. Zahra Meziane Ammor, de l’Association marocaine de la planification familiale, a exprimé sa joie à propos de la participation de l’association dans une action noble telle que la conclusion de ce partenariat.

Prenant la parole, Myriam Lahlou Filali a affirmé que la Fondation dont elle est la vice-présidente «partage la noble mission d’apporter aux populations vulnérables, y compris les réfugiés, des solutions pour subvenir à leurs besoins de santé», tout en précisant qu’à ce propos, la Fondation accorde, à travers ses actions, une attention particulière aux réfugiés et à leur santé. Myriam Lahlou Filali a également précisé qu’outre l’accès aux soins, la convention-cadre facilitera aux réfugiés et migrants l’accès à l’insertion économique. A cette occasion, la vice-présidente de la Fondation n’a pas hésité à achever son intervention en précisant que «le Maroc est un pays qui accueille et protège les réfugiés tout en s’enthousiasmant de voir que cette politique mobilise le soutien des forces vives de la société».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *