Gastronomie : La Casbah en Provence relancée

La Casbah en Provence a été relancée par MM. Ala Eddine Benjelloune et Nabil Kouhen, associés dans cet ambitieux projet. Il est situé au 134 Bd. Zerktouni, l’une des avenues les plus en vue de Casablanca. Il s’agit d’un restaurant comprenant un rez-de-chaussée et deux étages joliment agencés et décorés avec goût.
Le restaurant présente une carte assez riche et diversifiée pour contenter les palais les plus exigeants. Avec ses 80 couverts magnifiquement présentés dans le pur style de Provence, y manger devient un réel plaisir, une initiation aux délices de la bonne cuisine.
Midi et soir, on peut manger à la carte comme on peut commander le menu express de midi qui est offert à seulement 99 dhs. Les deux formules ne manquent pas d’intérêt, puisque le chef des cuisines, M. Yves Scorsonelli, un grand artiste ayant le doigté du savoir culinaire, prépare en maître d’excellents mets authentiques, fidèles à la tradition provençale. Imprégné de poésie, il incorpore son imagination romantique aux plaisirs de la table afin de créer ce que la poésie a de plus majestueux en matière de gastronomie recherchée. Déjà il annonce la couleur en chapeautant la carte du restaurant en des termes fort révélateurs.
Côté animation, la Casbah n’a rien à envier aux hauts lieux de la bonne ambiance. Le soir, au restaurant à la carte, quoi de plus idéal que de savourer de succulents plats tout en étant bercé par de la bonne musique jouée par un luthiste de talent avec un large répertoire de chansons arabes classiques…
Pour les week-end, les fins de semaine sont promus en fête, puisque la Casbah programme vendredi et samedi un groupe de Jazz Band, ce que l’on peut trouver de mieux sur le marché. Rythmes and blues et soft sont admirablement interprétés pour le grand plaisir des clients. Pour la rentrée, en septembre, le restaurant accueillera la grande star de la musique internationale, Maria Naciri, qui viendra égayer les nuits d’automne tous les jeudis soir au piano bar. Mais rassurez-vous, le piano bar n’est pas en reste pour attendre les festivités de septembre puisque tous les soirs, il vit au rythme d’une fête permanente : happy hour de 18h à 20h dans une ambiance feutrée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *