Greffe rénale à Casablanca : les bénéficiaires se portent bien

Greffe rénale à Casablanca : les bénéficiaires se portent bien

Les quatre patients qui ont subi dernièrement à Casablanca des opérations de greffe rénale à partir d’un donneur en état de mort encéphalique (cadavre) se portent bien, a assuré jeudi le Pr Benyounès Ramdani, chef du service néphrologie au CHU Ibn Rochd. Dans une déclaration à la MAP, le Professeur Benyounès Ramdani a indiqué que les opérations réalisées par des équipes issues de plusieurs services du CHU et de l’Institut Pasteur, se sont déroulées dans d’excellentes conditions et sans complications aucunes. Il a rappelé que les deux premiers bénéficiaires de cette prouesse médicale réalisée les 1er et 2 septembre, ont été sélectionnés selon des critères bien déterminés, précisant que le donneur de cet organe si vital qui était en été en état de mort encéphalique, avait 30 ans. Et d’ajouter que les opérations ont été réalisées après le consentement de sa famille et aussi des analyses très pointues sur la parfaite santé des reins avant de faire remarquer qu’un seul rein suffit pour permettre à l’heureuse personne greffée de vivre normalement. Quant aux deux dernières opérations, le 7 septembre, elles ont été réalisées grâce au prélèvement des reins d’un homme décédé dans un accident, a-t-il indiqué avant de saluer avec émotion la noblesse de ce geste pour la vie, remerciant les familles des donneurs et souhaitant que ce genre d’opérations qui ouvre de prometteuses espérances aux insuffisants rénaux et leurs familles, fasse tache d’huile. Le Professeur Ramdani a fait savoir, à ce propos, que son service dispose d’une liste d’attente des personnes atteintes de cette maladie silencieuse et si lourde qui est l’insuffisance rénale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *