Grève nationale dans le secteur de la santé

Les employés du secteur de la santé publique ont observé mardi une grève nationale de 24 heures à l’appel de cinq syndicats affiliés à la Confédération démocratique du travail (CDT), l’Union marocaine du travail (UMT), l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), la Fédération démocratique du travail (FDT) et l’Union nationale du travail (UNT). Selon ces syndicats, ce mouvement a concerné les établissements hospitaliers et de prévention, ainsi que les services de l’administration centrale, à l’exception des urgences et des services de réanimation. Le secrétaire général du Syndicat national de la santé publique (CDT), Ali Loutfi a indiqué que cette grève s’inscrit dans le cadre du programme d’action lancé par les professionnels de la santé pour réclamer les droits « dont bénéficient d’autres secteurs de la fonction publique ». Pour A.Loutfi, le secteur de la santé « vit une crise complexe aux niveaux financier, de gestion des structures et des équipements vétustes », estimant que « pour appliquer le nouveau code du travail, il faut prendre en considération la situation administrative et professionnelle du personnel du secteur de la santé ». Pour sa part, Mohamed Ouardi, secrétaire général de la Fédération nationale de la santé (UMT) a affirmé que cette grève fait partie de cinq mouvements envisagés par la centrale syndicale, soulignant que ce mouvement a été un succès.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *