Hajj: Les futurs pèlerins devront débourser 17.000 DH de plus

Hajj: Les futurs pèlerins devront débourser 17.000 DH de plus

Marocains, le pèlerinage vous coûtera cette année 46.922DH. Le ministère des habous et des affaires islamiques vient de fixer ce montant (qui n’inclut pas l’argent de poche) à l’issue d’une réunion tenue  mercredi. Par rapport à l’année précédente, les frais du pèlerinage ont subi une hausse importante.

C’est  16.580 DH de plus que l’année précédente. En effet, l’année dernière, les pèlerins avaient déboursé 30.342 DH. Notons que cette  somme avait couvert les frais de logement à La Mecque et Médine, les frais de transport en Arabie Saoudite mais aussi les frais généraux et additionnels inhérents au voyage.

La grande nouveauté cette année est l’adoption du système de pension (petit-déjeuner et dîner) à La Mecque, à Médine et dans les autres sites tout au long du séjour du pèlerin dans les Lieux saints. Une mesure exigée par les autorités saoudiennes pour l’obtention du visa.  

Il est important de relever que la Commission royale chargée du pèlerinage a décidé que le paiement des frais du pèlerinage se fera en un seul versement, du 1er au 12 février 2016, tant pour le circuit officiel que pour les agences de voyages. Le paiement   s’effectuera  auprès des bureaux de Al Barid-Bank, qui versera les fonds collectés auprès des pèlerins encadrés par le ministère  de tutelle sur un compte spécial dédié au pèlerinage à la Trésorerie générale du Royaume. Quant aux frais perçus par Al Barid-Bank au titre de l’opération de collecte des frais de pèlerinage, ceux-ci  ont été fixés à 20 dirhams par pèlerin.  

Parmi les autres mesures importantes, on notera que les pèlerins devront  se doter d’une assurance-voyage à l’étranger. Cette mesure concerne les personnes souffrant de maladies pouvant s’aggraver avec le voyage.  Cette assurance garantit l’évacuation sanitaire du patient, le rapatriement du corps en cas de décès ainsi que le déplacement aller-retour par avion pour un proche de l’assuré.

Par ailleurs, il a été décidé que les deux sociétés chargées du transport des pèlerins sont tenues de communiquer au ministère le programme de transport des pèlerins , dans un délai d’un mois après leur réception des quotas réservés à chaque préfecture et province. Ce qui permettra au ministère de prendre toutes les mesures nécessaires  qui s’imposent notamment après la mise en service du nouveau système d’octroi des visas à travers le portail électronique du ministère saoudien du hajj.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *