Halte au massacre du peuple palestinien !

Plusieurs intellectuels et acteurs socio-politiques marocains et étrangers se sont mobilisés, récemment, pour rendre plus dynamique l’action de solidarité avec le peuple palestinien. Une pétition circule à cet effet en vue de sensibiliser les intellectuels et hommes politiques sur la gravité de la conjoncture que traverse l’autorité palestinienne. Sur la liste des signataires figurent, entre autres, Marie- Louis Belarbi, Driss Benzekri du Forum « Justice et vérité »,de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH), Me. Abderrahim Berrada, Abraham Serfaty (ancien dirigeant de la gauche radicale), Sion Assidon, ancien dirigeant de Transparency – Maroc, Abdelkader Chaoui ( écrivain), Lucile Doumas, Christine – Daure serfaty, Bich’r Bennani, Bensalem Himmich ( universitaire et écrivain), Marie Redonnet, Françis Goin, Nejmi Hassan et Abdelhaq Serhane (écrivain et universitaire) ont appelé mardi au retrait immédiat des troupes israéliennes des territoires palestiniens et à l’envoi d’urgence d’une force internationale d’interposition sous l’égide de l’ONU. Quatre-vingt signataires d’une pétition ont exprimé leur «solidarité entière et sans faille avec le peuple palestinien». «Au mépris de toutes les règles du droit international et des accords passés entre Israël et l’autorité palestinienne, un peuple est en voie d’être rayé de la carte, avec l’accord implicite des Etats-unis», ont-ils déploré. Ces intellectuels ont en outre condamné le fait que Yasser Arafat, «président légitime et reconnu de l’autorité palestinienne soit mis en état de siège par la force d’occupation israélienne». Celle-ci, ont-ils ajouté, vise à «détruire les symboles de la souveraineté palestinienne en attaquant de front l’embryon d’administration palestinienne, bombarde villes et villages (et) interdit toute vie normale sur l’ensemble des territoires palestiniens». Enfin, les signataires de la pétition ont appelé les «gouvernements et les autorités internationales à condamner publiquement l’intervention israélienne». Par ailleurs, dans un entretien accordé à notre journal, M. Hassan Nejmi, président de l’Union des écrivains du Maroc, a rappelé que son association a rendu public un communiqué, à la veille de la fête, dans lequel elle dénonce la violence perpétrée, par Ariel Sharon, à l’encontre du peuple palestinien et exhorté les régimes, les partis arabes et la Ligue arabe à la solidarité avec la lutte des Palestiniens. L’UEM a appelé, également, les membres de l’Union des écrivains arabes à la tenue d’un congrès extraordinaire en vue de prendre une décision en faveur du peuple palestinien. Enfin, l’accent a été mis sur la prédisposition de l’association précitée à coordonner ses activités avec l’ensemble des composantes de la société civile et politique en vue d’arrêter une position en commun et de consolider le mouvement de soutien au peuple palestinien. De son côté, l’Association marocaine de soutien au peuple palestinien a publié un communiqué dans lequel elle appelle l’ensemble des composantes de la société marocaine à faire montre de plus de solidarité avec le peuple palestinien et son président Yasser Arafat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *