Ibn Sina accueille des élèves français

Ibn Sina accueille des élèves français

Une trentaine d’élèves directeurs d’hôpital de l’Ecole nationale de santé publique de Rennes, ont effectué un voyage d’étude au Centre hospitalier Ibn Sina de Rabat-Salé, les 9 et 10 mars 2004.
Au cours de leur séjour au Maroc, ces futurs directeurs d’hôpitaux français, avaient à s’enquérir du projet de la réforme hospitalière prôné par le ministère de la Santé. Par ailleurs, ils ont participé à une table ronde sur la formation de directeur d’hôpital en France, avec la participation des cadres de l’Institut National d’Administration sanitaire (INAS).
Les trente élèves-directeurs d’hôpital de l’Ecole de Rennes, ont également pris part à une table ronde, au sein de l’hôpital universitaire d’enfants de Rabat, un des 10 hôpitaux du CHIS, qui a tourné autour de deux thèmes principaux : la périnatalité et le métier de directeur d’hôpital.
La journée du mercredi 10 mars 2004, les élèves-directeurs d’hôpital de Rennes, ont été les hôtes de la Direction du Centre hospitalier Ibn Sina, où ils avaient à débattre de l’expérience française en matière de contractualisation interne et des contrats plans.
Les travaux scientifiques de ces différentes tables ont été suivis par des cadres des 10 établissements hospitaliers qui forment le CHIS, par des représentants du Ministère de la Santé ainsi que par des enseignants de l’Institut National d’Administration Sanitaire.
Pour le Professeur Wajih Maâzouzi, Directeur du Centre Hospitalier Ibn Sina « le fait qu’une institution prestigieuse en matière de gestion et d’administration sanitaire, comme l’Ecole Nationale de Santé Publique de Rennes, envoie ses élèves directeurs d’hôpital en voyage d’étude au CHIS de Rabat, à l’INAS, à la Direction des Hôpitaux et des soins ambulatoires du ministère de la Santé, et dans d’autres institutions de santé de plusieurs régions du Royaume, est en même temps un honneur et un défi».
Un honneur, car cela témoigne de l’intérêt que les pays du nord accordent aux expériences de pays émergents comme le Maroc. Surtout quand il s’agit d’un secteur aussi important que celui de la santé publique.
Un défi, car l’hôpital universitaire marocain, doit faire preuve de son savoir-faire en matière de management et d’administration d’institutions hospitalières de niveau tertiaire (spécialités de pointe et haute technicité médicale).
Un des objectifs auquel nous aspirons dans le futur, renchérit le Directeur du CHIS, est de pouvoir constituer un véritable réseau «Learning net» nord-sud et sud-nord en matière de management et d’administration hospitalière, qui serait le cadre souhaitable du développement de l’Evidence-Based Management (E.B.M).

• Dr Anwar Cherkaoui
Responsable de la communication
du Centre Hospitalier Ibn Sina de Rabat (CHIS)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *