Immigration : L’OIM met en relief le Plan d’action adopté à Rabat

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a mis en relief le Plan d’action adopté par la Conférence ministérielle euro-africaine sur la migration et le développement (10 et 11 juillet 2006 à Rabat), qu’elle a inscrit dans le cadre des efforts visant à lutter contre le trafic organisé des immigrés illégaux. Dans son Rapport 2008 sur l’état de la migration dans le monde, rendu public mardi à Genève, l’OIM a cité ledit Plan d’action parmi les conventions, protocoles et conférences tenus à l’échelle internationale pour lutter contre le crime organisé et le trafic d’immigrés illégaux. Traitant des politiques menées en la matière au niveau international, le rapport a souligné le consensus international fait autour de la nécessité de lutter contre le crime organisé de le trafic de migrants, faisant remarquer qu’il s’agit là de l’un des rares domaines où une approche multilatérale de la gestion des migrations est poursuivie. Le document a cité, dans ce contexte, la Convention internationale de 1990 sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille, le protocole de 2000 contre le trafic illicite de migrants et le plan d’action adopté lors de la Conférence ministérielle euro-africaine sur la migration et le développement, qui s’était tenue les 10 et 11 juillet 2006 à Rabat. Il existe de nombreuses déclarations dans lesquelles les gouvernements se sont engagés ou ont réitéré leur engagement à agir dans ce domaine, et les plus récentes ont été faites dans le cadre du Plan d’action adopté le 11 juillet 2006 à Rabat par la Conférence ministérielle euro-africaine sur la migration et le développement, a indiqué le rapport avant de renvoyer au texte intégral de ce Plan sur le site du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *