Jamal Eddine Al Afghani : La réussite d’une école d’un quartier populaire

Jamal Eddine Al Afghani : La réussite d’une école d’un quartier populaire

La crédibilité d’une école primaire dépend en grande partie des résultats obtenus par ses élèves. Lorsqu’ils sont bons, elle gagne en notoriété. Le cas échéant c’est tout le revers de la médaille qui est exposé au grand jour. Parmi les écoles des quartiers populaires d’Oujda, qui se font distinguer à la fin de chaque année scolaire, Jamal Eddine Al Afghani est devenue un vrai cas d’école. Tellement les performances de ses élèves s’enchaînent crescendo. Au cours de la saison écoulée, sur les 124 élèves qui ont passé l’examen de la sixième année de l’enseignement fondamental, 120 ont décroché leurs «Chahada». Mieux encore, les trois meilleures moyennes de la délégation régionale du ministère de l’Éducation nationale d’Oujda-Angad ont été obtenues par trois fillettes de cette école : Maroua Labssir avec 9,63, Maha Hseini avec 9,58 et Zineb Moussaid avec 9,56. Et lorsque l’école compte d’aussi brillants élèves, l’effet boule de neige, sur les activités parallèles, engendre la dynamique escomptée. Grâce aux effets bénéfiques de la rivalité, chaque élève essaie de se faire remarquer dans le domaine qu’il maîtrise. C’est le cas de l’équipe de football qui brille de mille feux lors du championnat parascolaire. A maintes reprises, elle a remporté le titre de champion des moins de douze ans. Une réussite qui trouve son explication dans la présence d’espaces vacants au sein de l’école pour la pratique des jeux collectifs. Certes, ils ne sont pas bien aménagés et bien protégés, mais offrent la possibilité d’organiser des rencontres hebdomadaires. Avec une telle assiduité aux entraînements, il est tout à fait normal que l’équipe remporte les championnats des écoles primaires. Jamal Eddine Al Afghani est aussi une école qui excelle dans les activités théâtrales. Les élèves de sa première année, qui sont âgés de moins de sept ans, ont remporté, il y a juste une semaine, le premier prix du «Festival expressions» organisé à l’occasion des vacances du printemps. Et ce en présence de troupes venues de Fès, Al-Hoceima et des villes de l’Oriental. Les élèves de la 1ère année B, encadrés par leur professeur, Jamila Mahyate, ont séduit lors de leur prestation. Une consécration qui n’est pas nouvelle pour une école qui a déjà remporté le Prix national de mise en scène lors de sa participation au concours national du film éducatif. Un film qui avait traité du phénomène de la déperdition scolaire et de l’exploitation des enfants au travail. De tels résultats ne sont pas le fruit du hasard, explique le directeur de l’école Mohamed Hseini. «Lorsque vous travaillez avec une équipe d’éducateurs voués à leur métier et qui aiment ce qu’ils font, les bonnes performances ne tardent pas à suivre. Car si l’école Jamal Eddine Al Afghani est performante dans plusieurs activités scolaires, le mérite est partagé. D’abord nous avons une association des parents d’élèves qui nous accompagne dans l’ensemble des activités que nous entreprenons, ensuite les enseignants essaient d’innover tout en respectant les progressions didactiques tracées par le ministère. Le fait de varier les supports et les activités motive les élèves et réconforte les choix opérés par les enseignants», explique M. Hseini. Et d’ajouter : «le plus important est d’avoir un groupe d’élèves qui assume pleinement son rôle de meneur de groupes dans le registre de l’excellence. C’est ce qui fait la particularité de notre établissement». Ceci dit, plusieurs enseignants de cette école regrettent le fait que la salle multimédia n’est pas exploitée à bon escient, que leur école a été à maintes reprises cambriolée. Ils attendent avec impatience que leurs efforts soient corroborés par l’apport d’un enseignant formé dans l’exploitation des salles multimédias. «Il est temps de proposer aux élèves des supports qui répondent à leurs attentes pour ce qui est du domaine informatique», soulignent ces mêmes enseignants. Sur le plan de l’encadrement, dix-neuf enseignants veillent sur l’éducation et la formation de 529 élèves dont 269 filles. L’ensemble de ces élèves est réparti sur les six niveaux que compte l’enseignement fondamental. La moyenne d’élève par classe ne dépasse guère les 27. Ce qui explique en partie la réussite de cette école.

 
Enfant surdoué : Comment s’y prendre avec ce génie ?
L’enfant surdoué présente des facultés intellectuelles supérieures à la normale. Assoiffé de connaissances et de savoir, il se démarque à l’école par sa curiosité et sa vivacité. Et pourtant rien ne peut satisfaire le cerveau extraordinaire de ce petit génie. L’intelligence excessive de cette enfant peut être source de problème à la fois entre ses camarades de classe et ses instituteurs. Avec ses camarades de classe, les bagarres sont souvent au rendez-vous. Les autres élèves, ne voulant pas de «Monsieur je sais tout», auront du mal à l’accepter. On reconnaît aussi l’élève surdoué à ses relations tendues avec ses parents. L’enfant, avec ses questions interminables et ses critiques exaspère son entourage familial. Si certains enfants surdoués sont respectés et achèvent brillamment leurs cursus, d’autres peuvent peiner à s’affirmer, voire peuvent être exposés à des troubles psychiques. Tout cela laisse supposer que, sans un suivi et un encadrement adapté, l’élève surdoué aura de la peine à être sur les bons rails. Malheureusement, aucune pédagogie n’est adaptée à cette catégorie d’élèves. Au Maroc, l’unique solution existante en cas de tension, est le changement d’école. Chose qui n’est pas nécessaire. Ainsi, les standards pédagogiques internationaux optent pour une démarche moins contraignante. Les enfants surdoués doivent être comblés d’affection. Les parents doivent, dans ce sens, les suivre minutieusement. Il faut être toujours sensible à leurs réactions, comprendre leurs attentes et les rassurer quant à leurs différences. Cette démarche favorisera l’épanouissement total de ces enfants prodiges et réussira leur insertion dans le monde scolaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *