Kénitra: Lutte contre l’habitat insalubre

La lutte contre l’habitat insalubre est au centre des préoccupations des pouvoirs publics et de la société civile.
Cette question du logement est l’un des points sombres sur le tableau de notre pays. Même si les bidonvilles sont stabilisés ou en recul, beaucoup d’autres types d’habitats insalubres persistent encore. C’est pourquoi une action active est engagée par les autorités de concert avec les différentes parties de la société civile. Dans ce sens, un projet de lutte conte l’habitat insalubre va voir le jour prochainement dans la ville de Kénitra. Il s’agit d’une coopération de l’association kowétienne «Arrahma Al Alamia » et l’Agence nationale de lutte contre l’habitat insalubre (ANHI). Ainsi, le wali de la région du Gharb-Chrarda-Beni Hssen et gouverneur de la province de Kénitra, M. Abdellah Maslout, a procédé mercredi au bidonville Souk Sebt à Kénitra à la pose de la première pierre pour la construction d’un complexe d’habitat au profit de 50 familles nécessiteuses.
Ce projet, composé de lots de terrain d’une superficie de 50 à 60m2 et dont la durée de réalisation s’étalera sur six mois, s’inscrit dans le cadre du programme « Al Wafae». Il sera réalisé par l’Agence nationale de lutte contre l’habitat insalubre (ANHI) avec la participation de l’association koweïtienne « Arrahma Al Alamia ». Ce complexe, comprend également une mosquée, un centre de qualification professionnelle et Dar Attaliba.
La cérémonie de la pose de la première pierre s’est déroulée en présence notamment du président du conseil de la région du Gharb-Chrarda-Beni Hsen, M. Abdelouahed Radi, du président de l’association koweïtienne « Arrahma Al Alamia », M. Jassim Mohalhal Al Yassine. A cette occasion, les deux parties s’étaient félicitées de l’excellence des relations fraternelles qui lient les deux peuples et leurs dirigeants comme elles ont formulé les voeux de voir la coopération bilatérale porter sur la réalisation de projets sociaux similaires dans la province de Kénitra.
A souligner dans ce cadre que le programme « Al Wafae », dans lequel la contribution de l’Etat est estimée à 4476 millions de dirhams, comprend 4.720 lots de terrain. 3.186 sont destinés pour la construction de logements pour le recasement des familles qui vivaient dans des habitats insalubres. Il s’étend sur une superficie de 120 ha et comprend également des logements économiques, des immeubles, des centres commerciaux et des espaces verts.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *