La Comessa pour un avenir meilleur

Le 4 éme sommet de la communauté des Etats du Sahel et du Sahara (COMESSA) tenu à Syrte a clos ses travaux par l’adoption de plusieurs recommandations portant sur la marche de la communauté et des questions d’aspect politique et sécuritaire au sein de cet espace continental.
Le Premier ministre Abderrahman Youssoufi avait représente SM le Roi Mohammed VI aux travaux de cette rencontre. Il avait également donné lecture d’une lettre royale adressée au sommet, dans laquelle le souverain estime que «la tenue du quatrième sommet de la communauté des Etats du Sahel et du Sahara constitue un événement saillant en ce sens qu’elle traduit notre volonté sincère et unanime de conduire, ensemble, notre communauté vers des lendemains meilleurs, générateurs de prospérité pour notre région.»
Le souverain a également rappelé l’engagement du Maroc quant à la création d’un environnement approprié et à la recherche des voies pratiques de nature à conduire cet espace à l’essor escompté, sur des bases réalistes et solides, gages de sa pérennité. «Il est également un motif de fierté pour nous que la communauté des Etats du Sahel et du Sahara devienne, en dépit de sa récente création, le plus grand groupement régional du continent, compte tenu de ses vastes potentialités et de ses énergies prometteuses qui sont de nature à en faire un noyau dur pour la complémentarité entre les Etats africains», a ajouté SM le Roi, saisissant cette occasion pour rendre hommage au leader libyen Mouammar Kadhafi, pour les grands et louables efforts qu’il a déployés «pour aider l’un des membres de notre communauté à dépasser les circonstances difficiles auxquelles il était confronté». Le souverain a réitéré l’attachement constant du Maroc au dialogue qui «constitue la voie idoine pour mettre un terme aux différends et donner l’occasion aux belligérants de parvenir à un terrain d’entente, loin de la violence qui ne fait que compliquer davantage les problèmes. Le Maroc a toujours adopté et adopte encore cette démarche afin de faire régner la sécurité et la stabilité dans la région, sans que cela ne se fasse au détriment des constantes nationales, et de la légalité internationale, dont au premier chef, le respect de l’intégrité territoriale de tout pays».
M. Abderrahman Youssoufi s’est déclaré, à son retour au Maroc vendredi, satisfait du succès de ce 4è sommet. Il a estimé que les allocutions empreintes de franchise et de sérieux prononcées lors de ce sommet, augurent d’un avenir prometteur pour la COMESSA. Le premier ministre a également loué les efforts déployés par le guide de la révolution libyenne le colonel Mouammar Kadhafi au sein de la COMESSA, soulignant l’important rôle de la Jamahiriya et de son leader dans la création et la continuité de cette communauté continentale. L’optimisme est donc de mise en ce qui concerne l’avenir de la COMESSA qui constitue une assise fondamentale dans le continent africain et regroupe d’importants pays africains, s’étalant de l’Atlantique à la mer rouge et donnant sur la Méditerranée. D’autant plus, comme l’a souligné le Premier ministre, que ces pays se distinguent par leur homogénéité historique et civilisationnelle.
La COMESSA a accepté l’adhésion de deux nouveaux membres, le Bénin et le Togo portant le nombre de ses pays membres à dix-huit aux côtés du Maroc, du Burkina Faso, de la république de Centrafrique, de Djibouti, de l’Egypte, de l’Erythrée, de la Gambie, de Libye, du Mali, du Niger, du Nigeria, du Sénégal, de la Somalie, du Soudan, du Tchad et de la Tunisie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *