La Cour d’appel de Fès reporte au 6 mars le procès d’assassinat d’un français

La chambre a décidé du report en raison de l’absence de la défense de l’accusé et la non-présence de la famille de la victime.
Le présumé coupable, né en 1976 et issu d’une famille défavorisée et sans emploi, avait poignardé mortellement à l’arme blanche, le jeune touriste français, natif en 1988, qui, touché dans la région du coeur, était décédé sur le coup.
La mère de la victime, Monique Vanse Veren, avait été blessée à l’abdomen.
Le mis en cause, qui avait reconnu son acte, avait été immédiatement interpellé, après l’agression, et les premiers éléments de l’enquête avaient révélé qu’il s’adonnait à la consommation de la drogue depuis une dizaine d’années.
S’emparant d’un poignard de chez un bazariste, il s’était attaqué à la famille française qui se trouvait en séjour au Maroc, dans la ville de Meknès.
La famille, qui entreprenait une visite guidée de la médina, avait été surprise dans sa promenade par le présumé agresseur qui a mortellement agressé le jeune garçon et blessé sa mère à l’abdomen.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *