La deuxième promotion de l’ESISA à l’honneur

Cette cérémonie, qui s’est déroulée en présence des représentants des autorités locales, des corps élus et des enseignants et membres des instituts supérieurs marocains et étrangers partenaires à l’ESISA, a été une occasion pour mettre l’accent sur le développement de l’enseignement supérieur privé au Maroc et sur les ressources indispensables à une formation supérieure de qualité.
Intervenant à cette occasion, M. Laenser a affirmé que la richesse d’une région se mesure par la qualité de ses ressources dont l’enseignement est le vecteur principal pour le développement. Pour sa part M. Oulbacha a qualifié « d’épine dorsale » l’ingénierie informatique, formation dispensée dans cette école, ajoutant qu’elle est une filière transversale à tous les secteurs économiques et constitue l’une des priorités de toute structure économique moderne.
A ce propos, M. Oulbacah a rappelé que les pouvoirs publics ont conclu en 2001 avec l’organisation professionnelle représentant les nouvelles technologies de l’information et de la communication « NTIC », un contrat-programme visant notamment la formation de 63.000 techniciens et techniciens spécialisés.Une interaction forte avec les professionnels et un rapprochement en temps réel des besoins des opérateurs économiques est nécessaire au niveau des établissements supérieurs de formation pour faciliter l’insertion des lauréats, objectif principal et ultime de tout cursus de formation initiale, a-t-il dit. Le directeur de l’Institut français supérieur d’informatique appliquée à la gestion (ESIAG/Paris XII), a, quant à lui, appelé au renforcement des liens de coopération entre les écoles supérieures françaises et marocaines afin de constituer des pôles d’excellence et assurer une formation de qualité aux étudiants marocains prometteurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *