La Fondation Mohammed VI présente ses chantiers

La Fondation Mohammed VI présente ses chantiers

Facilitation d’accès à la propriété, à la santé, l’appui à l’éducation des enfants de ses adhérents…

En matière d’éducation et de formation, M. Bekkali a dévoilé le bilan du soutien au préscolaire depuis 2008, avec en particulier la construction et l’équipement d’écoles préscolaires dans toutes les régions.

«La Fondation a entamé des actions prioritaires pour la famille de l’enseignement, à savoir la facilitation d’accès à la propriété, à la santé et l’appui à l’éducation des enfants de ses adhérents», a annoncé Youssef El Bakkali, président de la Fondation Mohammed VI de promotion des œuvres sociales de l’éducation-formation. Lors d’une conférence de presse organisée à Rabat, pour présenter deux nouveaux services et le bilan de la fondation, M. Bekkali a souligné qu’au volet du logement, plus de 105.000 bénéficiaires ont tiré profit du programme Fogalif au titre de la période 2003-2019, pour des crédits d’un montant global de 29 milliards DH, alors que les engagements de la fondation ont atteint 3,8 milliards. En concrétisation de son plan décennal, la Fondation a lancé un nouveau programme, «Imtilak» 2019-2028, destiné à faire bénéficier 100.000 adhérents d’un logement à titre principal, en mettant à disposition une multitude de mécanismes d’appui au financement. «Le programme Imtilak, qui se substitue au mécanisme Fogalef initié par la fondation en 2003, a été conçu pour répondre aux différentes demandes de ses adhérents. Il propose une offre diversifiée de formules d’aide au financement et intègre pour la première fois le financement participatif, qui est très sollicité par la famille de l’enseignement», a indiqué M. Bekkali.

En matière d’éducation et de formation, M. Bekkali a dévoilé le bilan du soutien au préscolaire depuis 2008, avec en particulier la construction et l’équipement d’écoles préscolaires dans toutes les régions. «Notre objectif consiste à fin 2028 à en construire 82, 18 sont actuellement en activité». De plus, un nouveau mécanisme de promotion du préscolaire a été établi à partir de la rentrée 2019-2020 au profit des enfants des adhérents. Celui-ci portant sur une bourse annuelle de 2.000 DH pour chaque enfant inscrit à la première ou à la deuxième année de ce cycle. Selon lui, le nombre des bénéficiaires devrait atteindre près de 28.000 chaque année.

Bourse Istihqaq : De 500 à plus de 3.000 bénéficiaires par an

La bourse Istihqaq est accordée annuellement, depuis 2003, aux enfants d’adhérents ayant réussi leur baccalauréat avec excellence. Elle a pour objectifs de former les élites, d’encourager et de pérenniser l’excellence.

L’amélioration de cette prestation est parmi les premiers chantiers engagés, suite à l’adoption du plan d’action décennal 2018-2028. Ainsi, et suite à la réunion du comité directeur, tenue le 12 juillet 2018, il a été décidé de généraliser l’octroi de la bourse à tous les enfants d’adhérents ayant obtenu leur baccalauréat avec la mention très bien, inclure les étudiants inscrits dans les établissements privés reconnus par l’Etat parmi les personnes éligibles à cette bourse et fixer le montant global de la bourse à 30.000 dirhams, répartis sur 3 ans, à hauteur de 1.000 MAD par mois, pendant 10 mois par an. Selon M. Bekkali, «le financement de la bourse Istihqaq est assuré par les produits financiers d’un fonds spécifique doté actuellement de 545 millions de dirhams pour atteindre 1,5 milliard de dirhams en 2022. Il est entièrement constitué par la Fondation et confié en gestion à la Caisse de dépôt et de gestion».

Transport ferroviaire : Une offre de réduction plus diversifiée

En novembre 2018, la Fondation a signé une nouvelle convention avec l’ONCF pour renforcer l’offre des services ferroviaires au profit des adhérents, leurs conjoints et leurs enfants. «En plus d’une réduction de 30% sur les déplacements par train, la nouvelle convention comprend de nombreux avantages : l’intégration de la réduction sur les déplacements via Al boraq, l’extension de la réduction à tous les trains «Grandes lignes» et à ceux de la navette, ainsi que l’augmentation de l’âge des enfants bénéficiaires de 18 à 21 ans».

Centres de santé : Plusieurs projets en cours de réalisation

Pour ce qui est de la santé, le président de la Fondation Mohammed VI a dévoilé les contours de plusieurs projets en cours de réalisation, comme la mise en place de centres de santé au profit de la famille de l’éducation. Il a été procédé à la mobilisation du foncier devant servir à la création de ces centres en attendant l’amendement de la loi pour inscrire la prestation liée aux soins de santé parmi les missions de la Fondation. «Une étude de faisabilité est justement en cours. Elle porterait sur les maladies qui touchent le plus le corps enseignant ainsi que sur la carte des prestations médicales. Sans oublier la définition des besoins des adhérents en termes de services de santé à l’horizon 2030», explique M. Bekkali.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *