La France investit dans la recherche scientifique

Le délégué interministériel à la lutte contre la grippe aviaire, Didier Houssin, préconisait une "recherche clinique turbo". Face au "risque sans doute faible mais réel d’épidémie ou de pandémie", notre "devoir est de nous préparer", a insisté M. Goulard, à l’issue d’un séminaire de réflexion stratégique sur les maladies émergentes et la grippe aviaire. Il a annoncé que la part des crédits consacrés à la recherche sur les virus (12,6 millions d’euros d’engagement en 2005) serait augmentée en 2006, sans préciser de montant de cette augmentation. Le Pr Houssin, directeur général de la Santé, a évoqué une "menace sanitaire sans doute très importante" qui est "peut-être proche dans le temps" et dont on constate des "signes annonciateurs". L’extension géographique récente "renforce l’hypothèse d’un rôle des oiseaux migrateurs" et le "risque de voir apparaître de nouveaux foyers en Afrique avec des difficultés de maîtrise", a-t-il ajouté. Redoutant une "imminence" de la menace, il a précisé que "si un temps suffisant nous est donné", la recherche "peut faire émerger des solutions", évoquant la virologie, la thérapeutique, les vaccins, l’étude de l’efficacité de mesures-barrières (masques). Il faut "préparer une recherche clinique turbo", a-t-il dit, invitant également les chercheurs en psycho-sociologie à se mobiliser car l’exercice de simulation sur la grippe aviaire effectué en juin a montré qu’il y avait des "progrès à faire" dans ce domaine. Alors que la France a prévu de stocker 14 millions de traitements à base de Tamiflu, il a reconnu qu’on "ne garantit pas le niveau d’efficacité face à un virus pandémique" de cet antiviral qui a une "bonne efficacité" face au virus de la grippe saisonnière. En Asie, "très peu de personnes ont été traitées, il est difficile d’en tirer des conclusions", a-t-il ajouté.
Même en l’absence de pandémie de grippe, les efforts de recherche fournis "ne seront pas vains", a souligné M. Goulard, évoquant d’autres menaces sanitaires possibles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *