La Grippe H1N1 fait 9 morts

La Grippe H1N1 fait 9 morts

La situation épidémiologique «reste normale» selon le ministère de tutelle 

La grippe H1N1 continue de faire des victimes au Maroc. Selon le dernier bilan annoncé samedi par le ministre de la santé, Anass Doukkali, le nombre de décès s’est chiffré à 9.  Malgré une augmentation des cas de décès, le ministre se veut rassurant en signalant que la situation épidémiologique reste normale par rapport aux années précédentes.  «Sur les 20% des personnes présentant des syndromes grippaux ou des infections touchant l’appareil respiratoire, 80% sont atteintes de grippe H1N1», a précisé le ministre, affirmant que le sous-type dominant H1N1 n’a pas dépassé un taux de 80%, soit le taux établi par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon le ministère de la tutelle, le nombre de personnes ayant fréquenté les établissements hospitaliers a légèrement augmenté la semaine dernière. Cela dit, aucun cas particulier n’a été constaté. La situation est d’autant plus préoccupante en hiver dans la mesure où la grippe se transmet plus facilement. Le froid favorise la progression du virus alors qu’il résiste peu à la chaleur. Le Tamiflu constitue un traitement efficace pour faire face au virus.  Le ministère de la santé a déjà reçu la première tranche de ce médicament antiviral. Le Tamiflu doit être administré au patient, enfant ou adulte, dans les 48 heures suivant sa contraction du virus sur prescription médicale.  L’efficacité a été démontrée quand le traitement est instauré dans les 2 jours suivant le début des symptômes.

  La grippe H1N1 est une affection contagieuse des voies respiratoires qui provoque des symptômes de la grippe saisonnière. Le  virus se propage de personne à personne lorsque le virus entre dans le corps par les yeux, le nez ou la bouche. La toux et les éternuements répandent les germes dans l’air, lesquels peuvent être respirés par les autres personnes. Le virus peut également demeurer sur des surfaces solides comme les poignées de porte, les touches des guichets automatiques de banque et les comptoirs.

Une personne qui touche à l’une de ces surfaces avec ses mains et qui touche par la suite ses yeux, sa bouche ou son nez peut contracter le virus. Et par conséquent, les personnes à risque, notamment les personnes âgées de plus de 65 ans, celles atteintes de maladies chroniques, les patients ayant une immunodéficience due à un traitement pour une transplantation, un cancer ou à d’autres maladies ainsi que les femmes enceintes doivent être très vigilantes.

Pour confirmer avec certitude le virus de la grippe AH1N1, la seule technique recommandée est l’analyse virologique. Le cas est confirmé lorsque l’analyse virologique est positive. La personne doit alors être isolée pour éviter la propagation de la grippe au sein de la population et de son entourage. Les  médicaments antiviraux doivent être aussitôt administrés au malade. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *