La Grogne des artisans de Marrakech

La Chambre d’artisanat de la wilaya de Marrakech a tenu lundi 15 courant son Assemblée générale ordinaire. Plusieurs points figuraient à l’ordre du jour de cette rencontre, dont la plupart ont été discutés dans une ambiance emprunte de franchise et de mobilisation totale des artisans pour trouver les moyens nécessaires au développement de leur secteur. Ce dernier contribue efficacement à l’apport en devises, et à la création d’emplois. Il est à préciser que les deux tiers de la population de Marrakech vivent directement du secteur de l’artisanat. Les maâlems sont jaloux de leur savoir-faire et leur dextérité qu’ils transmettent avec soin aux générations futures, afin de pérenniser cet art dont la qualité est reconnue universellement.
Mais ce qui désole les artisans marrakchis et marque d’un point noir les discussions de cette AGO, c’est l’absence de la Direction de la Banque Populaire Régionale de Marrakech. Or la présence d’un représentant de cet organisme était très attendue du fait qu’il représente le plus important bailleur de fonds de nos artisans.
A cause de cette défaillance, le déroulement de l’assemblée générale ordinaire a été perturbé et soulevé le mécontentement général de l’assistance. C’est la raison pour laquelle le point de financement, crédit aux artisans, n’a pas été discuté. A l’unanimité, l’assemblée a décidé la suspension, jusqu’à nouvel ordre, des activités de la Commission des Crédits de la Chambre d’artisanat de la wilaya de Marrakech. Rappelons que cette commission est composée des membres représentant la Chambre d’artisanat, la Délégation du ministère de l’Artisanat et la Banque Populaire Régionale.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *