La jeunesse au coeur du changement

Le Congrès Mondial de la jeunesse, cette manifestation mondiale de grande envergure, la deuxième après le Congrès de Hawaii de 1999, revêt une importance particulière du fait de la participation massive de jeunes appartenant à plus de 140 pays et du thème choisi pour cette rencontre à savoir « la promotion de l’action des jeunes pour la tolérance, la solidarité et le développement durable », a souligné Zoulikha Nasri, Conseiller de SM le Roi, lors d’un point de presse tenu lundi à Rabat pour présenter le programme de ce congrès. Pour sa part, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Nabil Benabdellah a estimé que ce congrès est un message du Maroc et des pays participants pour l’établissement d’un partenariat destiné à faire prévaloir les valeurs de tolérance et de solidarité et à réaliser un développement durable. De son côté, le Secrétaire d’Etat chargé de la Jeunesse, Mohamed El Gahs, a axé son intervention sur la noblesse du thème « Be the change » (Soyez le changement) qui reflète le contenu de la politique publique adoptée en matière de jeunesse et dont les significations sont profondes pour un pays comme le Maroc qui marche à pas sûr vers la construction d’une société démocratique moderniste. « On ne peut être sûr de nos réalisations politique, économique et culturelle que si notre jeunesse dispose de moyens intellectuels opérationnels à même de consacrer ce projet initié par SM le Roi Mohammed VI », a dit M. El Gahs. M. David Woolcombe, président de Peace Child International a souligné l’importance de ce congrès qui traite d’une question pertinente, se félicitant de la consistance du dossier du Maroc pour l’organisation de ce Congrès, un dossier qui a requis l’unanimité des pays participants à la rencontre de Hawaii. Pendant cinq jours (du 19 au 23 août 2003), les jeunes participeront à la réalisation dans les seize régions du Maroc de 100 projets d’action en matière de développement durable au profit de populations défavorisées, en collaboration avec le tissu associatif. Le Congrès réunira plus de 1000 jeunes âgés de 15 à 25 ans représentant les gouvernements et les ONG travaillant dans le domaine de la solidarité et du Développement durable. Les débats porteront sur les modalités les plus appropriées pour soutenir les efforts des Nations Unies et de ses Etats membres en vue de réaliser les ODM.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *