La Minurso coûte 3,5 millions de dollars par mois

La Minurso coûte 3,5 millions de dollars par mois

La Mission des Nations-Unies pour l’organisation d’un Referendum au Sahara a été déployée sur nos provinces du Sud en 1991 suite à une décision du Conseil de Sécurité. Au départ, elle avait deux missions: la surveillance du cessez-le-feu, entré en vigueur le 6 septembre 1991 et la préparation du référendum, tel qu’il est prévu dans le plan de règlement.
La Minurso est une petite mission, avec un effectif réduit. Il s’agit de la plus petite mission de maintien de la paix dans le monde. Depuis son déploiement, elle a vu six représentants spéciaux se succéder à sa tête. Présente dans 10 sites, la composante militaire de cette mission comptait, au 12 janvier 2004, 227 observateurs militaires et membres de contingents, par rapport à un effectif autorisé de 230 personnes.
Sous le commandement du général hongrois, Gyorgy Szaraz, cette composante militaire a effectué, lors des trois derniers mois de l’année 2003, plus de 1.760 patrouilles terrestres et 114 patrouilles aériennes. La Minurso a également assisté à 257 opérations menées par les Forces Armées Royales pour la destruction de mines.
Par ailleurs, la Minurso possède également une composante de police civile, dirigée par l’Inspecteur général indien Om Prakash Rathor. A la suite du transfert des fichiers et documents de la commission d’identification à l’Office des Nations-Unies à Genève, cette composante a fini de s’acquitter des tâches qui entraient dans son mandat et a donc été retirée de la zone de la Minurso dès la fin de l’année 2003. Toutefois, le secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, a souligné lors de son dernier rapport au conseil de sécurité sur la situation au Sahara qu’il « faudra peut-être constituer une force de police civile composée de cinq membres au plus, qui serait chargés de faciliter les premières phases du projet » de visites familiales.
Concernant le Referendum, L’ONU a constaté au fil des mois que cette consultation est inapplicable. Depuis quatre ans, toutes les parties ont opté pour une solution politique à ce conflit artificiel.
Sur le volet financier, et pour la période du 1er juillet 2003 au 30 juin 2004 (un an), l’Assemblée générale de l’ONU a ouvert un crédit de plus de 41,5 millions de dollars pour la Minurso, soit une dotation mensuelle d’un peu moins de 3,5 millions de dollars.
Les membres de la Minurso sont originaires de 31 pays. Il y a 25 Français, 24 Russes, 20 Coréens, 19 Chinois et 19 Egyptiens. La Mission compte également 16 Ghanéens et 13 Malais.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *