L’ANAPEC crée 2000 points de ventes pour Quick Money

L’ANAPEC crée 2000 points de ventes pour Quick Money

L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) et Quick Money, antenne marocaine de la multinationale américaine de transfert d’argent Money Gram vont procéder aujourd’hui à la direction régionale de l’ANAPEC, à la signature d’une convention pour l’accompagnement des porteurs de projets à la création d’entreprises. Cette convention sera signée par Hafid Kamal, directeur général de l’ANAPEC, Abdelkarim Rahal Essoulami, président du Conseil d’administration de Quick Money et Karim Boukaa, directeur général de Quick Money sous la présidence de Jamal Rhmani, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Quick Money est le porteur de ce projet alors que  l’ANAPEC assure l’accompagnement du programme. «Ils nous ont présenté ce projet de création d’entreprises et nous ont demandé d’assurer l’accompagnement», précise M. Kamal.
L’objectif est donc d’accompagner les porteurs de projets et faire accéder Quick Money à la base de données de l’agence afin de dénicher les chercheurs d’emploi qui pourront se convertir et intégrer la vie entre preneuriale dans des métiers nouveaux et à fort potentiel centrés sur le transfert d’argent, la recharge téléphonique, les timbres et l’e-commerce. Ce programme vise la création sur trois ans d’un réseau de 2.000 points de ventes franchisés eFloussy. «Chaque point de vente pourra générer deux à trois emplois, soit 4000 à 6000 emplois directs», indique à ALM, M.Kamal. Pour ce qui est du budget alloué à ce projet, le directeur général de l’ANAPEC explique que le montant  global pour chaque projet s’élève entre 140.000 et 250.000 dirhams. Les bénéficiaires de ce projet pourront se voir octroyer une avance pouvant aller jusqu’à 10.000 dirhams, une somme nécessaire par exemple pour la constitution juridique. Les prêts bancaires pour les différents points de ventes seront  garantis par l’Etat à hauteur de 85%. À noter que le local est à la charge du porteur de projet. S’agissant des critères de sélection, M. Kamal précise que les personnes doivent être diplômées, motivées et à la recherche d’un emploi.
La mise en place de ce projet se déroulera en deux étapes. Dans un premier temps, une campagne d’information sera lancée pour sensibiliser et informer les jeunes diplômés, chercheurs d’emploi sur ce programme. La seconde étape portera quant à elle sur la sélection. Pour cela, une unité mobile se déplacera dans les différentes régions du Royaume. Les candidats sélectionnés seront accompagnés jusqu’à la création effective de leur entreprise. Un suivi régulier sera opéré pour garantir la réussite de chaque projet. Le partenariat ANAPEC-Quick Money, basé sur le concept de développement humain, mise sur une démarche innovante qui associe le secteur public et privé à l’employabilité des jeunes diplômés. Ce programme s’inscrit dans le cadre du Programme national d’appui à la création d’entreprises Moukawalati et répond aux objectifs nationaux de développement humain.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *