Lancement de « kiosques verts »

S.A.R. le Prince Laurent de Belgique a présidé, vendredi dans la capitale ismaélienne, la cérémonie d’inauguration des « kiosques verts». Il s’agit d’un projet-pilote qui vise le renforcement de la politique nationale de protection de l’environnement. Ce projet, qui nécessite une enveloppe budgétaire de l’ordre de 1.000.000 de dirhams sur une période de douze mois, s’inscrit dans le cadre d’un partenariat entre le secrétariat d’Etat et les communes urbaines de Meknès. Il s’inspire des orientations nationales pour la protection de l’environnement et le développement durable, ainsi que le programme prioritaire du secrétariat d’Etat « 12 chantiers pour un Maroc propre». Le projet des « kiosques verts » est appelé à fonctionner en harmonie avec « La caravane verte », instrument de sensibilisation de proximité développée dans le cadre de la coopération entre les deux pays. « Les kiosques verts » sont équipés de matériels didactiques appropriés pour permettre aux animateurs de mener à bien la mission qui leur incombe en matière de sensibilisation. Le projet des « kiosques verts » vise notamment le renforcement de la politique nationale en matière de sensibilisation et de communication environnementale, la contribution au développement durable, l’amélioration du cadre de vie des citoyens et la création d’emplois pour les jeunes. Dans le même sens, « La caravane verte » se propose d’informer la population sur la nature et les formes de dégradation que subit l’environnement et de vulgariser le principe de « la protection de l’environnement est la responsabilité de tous ». Le projet de « La caravane verte », qui nécessite une enveloppe budgétaire d’environ 550.000 euro, dont 450.000 euros financés dans le cadre de la coopération maroco-belge, sera réalisé sur une période de 24 mois. Le Secrétariat d’Etat chargé de l’environnement participera également au financement du projet avec un montant de l’ordre de 100.000 euros. Le rôle de la « caravane verte » est d’écouter les attentes de la population et sa perception à l’égard de son environnement et identifier les questions environnementales prioritaires.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *