L’autonomie exposée à Lisbonne et Rome

L’autonomie exposée à Lisbonne et Rome

La délégation dépêchée par Sa Majesté le Roi à Rome a été reçue, mardi, par le vice-Premier ministre italien et ministre des affaires étrangères, Massimo D’Alema. Cette délégation, composée de MM. Benmoussa, Fassi Fihri, El Himma et Mansouri, a expliqué au responsable italien l’approche suivie par le Royaume pour l’élaboration de son offre d’autonomie dans les régions du Sahara. Et notamment le large processus de concertations qui a présidé à l’approche marocaine : concertations avec les partis politiques, les acteurs nationaux et locaux et notamment les populations du Sahara à travers un conseil représentatif.
Les émissaires du Souverain ont également affirmé que la proposition d’autonomie n’est en rien contraire à la légalité internationale, ni aux normes internationales en matière d’autonomie.
Pour la délégation marocaine, la proposition marocaine est en harmonie avec les nombreux appels successifs du Conseil de sécurité pour la recherche d’une solution politique, durable et acceptée par toutes les parties.
Auparavant, la même délégation avait été reçue, au Portugal, par le ministre d’Etat portugais aux Affaires étrangères, Luis Amado, et à qui, elle a dévoilé les grandes lignes du contenu de la proposition d’autonomie.
Les émissaires du Souverain ont affirmé que la tournée des délégations marocaines dans le monde vise à informer l’ensemble des membres du Conseil de sécurité et les pays amis et partenaires du Maroc, dont le Portugal, des grandes lignes de l’offre marocaine et de son processus d’élaboration. Le Portugal assumera, dès le début juillet prochain, la présidence tournante de l’Union européenne. Luis Amado, à l’issue de cette rencontre, a salué les efforts déployés par le Maroc que «tout le monde reconnaît en Europe, pour trouver une solution nouvelle pour la paix, la stabilité et le développement de la région». «L’Europe suit avec beaucoup d’attention ce qui se passe au Maroc aujourd’hui. Il y a une dynamique politique tout à fait nouvelle dans le pays», a ajouté M. Amado.
«Il y a une créativité, un effort qu’on reconnaît pour trouver une solution nouvelle pour la paix, la stabilité et le développement de la région. Cela tout le monde le reconnaît en Europe», a conclu le ministre d’Etat portugais des affaires étrangères qui a souligné que «le rôle de son pays, au niveau de la présidence de l’union européenne (…) est de faire en sorte que la dynamique enclenchée en faveur de la paix continue, vu les relations spéciales existantes entre le Maroc et le Portugal».
Des émissaires de Sa Majesté le Roi Mohammed VI ont effectué, depuis plusieurs semaines, des déplacements dans les capitales de beaucoup de pays pour exposer les grandes lignes de l’offre marocaine et le processus participatif qui a présidé à son élaboration. L’offre marocaine a été accueillie favorablement par plusieurs pays du monde et dont des membres, permanents et non permanents, du Conseil de sécurité de l’ONU. C’est d’ailleurs devant cet organisme que sera soumise l’offre marocaine, dans les semaines à venir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *