Le Conseil des ouléma se penche sur le terrorisme

Le Conseil des ouléma se penche sur le terrorisme

Une première nationale. Le Conseil supérieur des ouléma du Maroc organisera, à Casablanca le samedi 19 mai, un grand séminaire dédié à la Charia et aux appels au terrorisme. Selon un membre de ce conseil, près de 1.000 ouléma sont convoqués à ce séminaire pour une journée de débat autour des discours de la haine. «Il s’agit de démonter les thèses terroristes et takfiristes sur la base des enseignements et préceptes de l’Islam», indique un membre du Conseil supérieur des ouléma que préside Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Les débats seront ponctués par une douzaine de communications élaborées par d’imminents théologiens marocains dont des présidents des conseils régionaux des ouléma à l’instar de Mostafa Benhamza, Farid El Ansari et Rédouane Benchekroune. Ces communications porteront sur des thématiques aussi diverses que le Jihad, le "kharijisme", le takfirisme et le califat.
Cette rencontre a-t-elle un lien direct avec les derniers événements de la métropole ? Un autre membre du Conseil supérieur des ouléma réfute toute relation directe avec les explosions de Casablanca et précise que les travaux de ce séminaire dépassent le caractère purement national puisque les idéologies de la haine «finissent par se nourrir des mêmes références destructrices». D’ailleurs, le Conseil supérieur des ouléma précise que la décision de tenir cette rencontre a été prise, à Laâyoune en avril dernier, lors de la cinquième session.
Les travaux de ce séminaire ne déboucheront sur aucune recommandation, mais les actes en seront largement publiés pour servir de cadrage notamment auprès des prédicateurs et des imams. «Les communications de ce séminaire pourront largement inspirer les prêches du vendredi pour un travail de sensibilisation auprès des fidèles», indique une source au Conseil supérieur des ouléma. «L’essentiel de ce séminaire est le travail de vulgarisation», ajoute la même source qui déclare que, comme prolongement de ce séminaire, des tables rondes seront organisées régulièrement dans les régions autour des mêmes thématiques. Le séminaire de Casablanca est placé sous Haut patronage de Sa Majesté le Roi.
Dans un discours du Souverain, en avril 2004, devant les membres du Conseil supérieur et des conseils provinciaux des ouléma, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a appelé à la préservation des fondements à la base de la quiétude spirituelle des fidèles. «La question de la religion exige que l’on s’attache au référentiel historique unique qui est le nôtre, à savoir le rite Malékite sunnite sur lequel s’est construite l’unanimité de cette nation et dont la protection est un devoir et une mission dont nous sommes le dépositaire. En effet, nous considérons que notre attachement à notre unité doctrinale, au plan religieux, s’apparente à notre engagement constitutionnel pour défendre l’intégrité territoriale et l’unité nationale de la patrie», avait souligné le Souverain qui a appelé à «prémunir le Maroc contre les velléités d’extrémisme et de terrorisme, et de préserver son identité qui porte le sceau de la pondération, la modération et la tolérance».
Le séminaire sur la Charia et les appels au terrorisme se tiendra à la salle couverte de la cité universitaire (I) à Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *