Le marketing douteux de la minceur

«Contrôler votre poids, améliorer votre forme, augmenter votre énergie ou simplement être au mieux de votre forme, Hérbalife peut vous aider à atteindre vos objectifs.» Cet argument a été depuis plusieurs années derrière une gigantesque entreprise qui développe des produits de contrôle de poids, de nutrition et de soins de la peau. Mais, Hérbalife est surtout une compagnie dans le chiffre d’affaires de 1,8 milliard de dollars américains, opérant depuis vingt et un ans dans cinquante et un pays à travers le monde.
Si la valeur compensatoire du produit reste à prouver, ses techniques de ventes, elles, restent pour le moins douteuses. Comment ? Hérbalife fonctionne en effet selon la technique de vente pyramidale.
Cette technique nommée aussi « boule de neige » est largement répandue aux Etats Unis. Le principe est le suivant : un grand vendeur Hérbalife recrute en moyenne 10 vendeurs, qui, à leur tour, recrutent chacun 10 autres, et ainsi de suite. En suivant ce schéma, on se retrouve devant une gigantesque chaîne de vendeurs. Ces derniers sont tenus de mettre de l’argent pour un premier investissent. Il consiste en l’achat du produit Hérbalife afin de le revendre. Mais, il demeure néanmoins que le principal objectif réside dans le recrutement d’un maximum de vendeurs, qui dégageront via leurs investissements, vous l’aurez deviné des sommes assez conséquentes. Les candidats suivent des cours de formations très sophistiqués : on apprend à raconter son histoire, à la manière de parler à des gens et aussi des astuces pour répondre à toute objection. La qualité des produits Hérbalife de même que les prix ne se prêtent pas à discussion.
Ce principe de vente a souvent été critiqué, notamment en Europe. Car le matraquage et la pression sont de plus en plus forts dès que l’on monte dans la hiérarchie. Et l’on entre à Hérbalife comme on entre dans une religion. Autant de mécanismes qui stimulent encore la controverse autour de cet Eldorado sans frontières…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *